Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Japon : Europe-Écologie tente de rebondir sur le malheur d'un peuple ! (par Yves Darchicourt)

16 Mars 2011, 10:00am

Publié par Thomas Joly

Duflot-Daniel-Cohn-Bendit_pics_390.jpgLe dernier bilan humain de la catastrophe qui vient de frapper le Japon est de 3.373 morts, 6.746 disparus, 1.897 blessés et près de 500.000 personnes évacuées (chiffres communiqués ce jour). Des familles entières ont été anéanties, beaucoup sont éparpillées et ont tout perdu.

 

Dans les régions ravagées par le tremblement de terre, par les répliques et/ou par le tsunami, les dégâts sont sans précédent : immenses dommages urbains et industriels, destruction des infrastructures et des relais de télécommunication, graves atteintes au parc nucléaire, une économie menacée...Parmi les ruines, dans le sang et les larmes, les survivants commencent à manquer de nourriture, de médicaments, de carburant.

 

Et au milieu de ce malheur, de cette souffrance, de cette détresse, sans aucune vergogne, les politicaillons d'Europe-Écologie pérorent sur le nucléaire, pontifient, haussent le ton, exigent un référendum, louchent sur les prochaines échéances électorales. Le peuple japonais ? On se prend à croire que les snobinards verdissants, les bobos en 4x4 écologiques, les hommes des bois de fin de semaine relookés fashionable n' en n'ont rien à foutre.

 

tsunami-japon.jpgIl faut dire qu'à leurs yeux, il a tout faux le peuple japonais. Voilà un Peuple qui reste immensément digne dans la catastrophe, qui accepte de l'aide mais ne l' exige pas, qui n'accuse personne des malheurs qui le frappent, qui ne vend pas ses orphelins à l'encan et qui se remet déjà à travailler à son avenir. Qui plus est, le Japon s'obstine à rester ethniquement homogène, il n' a aucune repentance historique, il n' a été vaincu que par la stratégie des lâches et il est parvenu à redevenir un puissance mondiale de premier ordre.

 

Alors il n'y a pas lieu d'attendre que le Japon et les Japonais(es) pansent leurs plaies et finissent de pleurer leurs morts. L'occasion est trop belle pour se faire valoir, haro sur le nucléaire, votez Europe-Écologie !

 

C'est plus que lamentable, c'est ignoble !

 

Source

Commenter cet article

Boduognat 16/03/2011 15:49


Au lendemain de l’ouragan Katrina, une blague circulait disant que si les habitants de la Nouvelle-Orléans avaient voulu que le gouvernement fédéral leur vienne en aide, ils auraient dû rendre
Al-Quaida responsable de la tempête.

Au lendemain des attaques du 11 septembre 2001, l’administration Bush s’est empressée d’adopter une politique « sécuritaire » musclée - comme l’ont montré l’invasion de l’Irak, de l’Afghanistan, de
terrorisme en Afrique et en Asie et la forte augmentation des dépenses militaires. Cause égal effet.

Une catastrophe dans le monde et nos tristes clowns médiatiques, comme des vautours sur une carcasse, Cohn Bendit, Duflot, Bové père et fille, Mamère, Kosciusko-Morizet et Cie, ramènent leur
propagande surfant sur la peur du nucléaire pour manipuler la population. Je n’imagine pas si le Japon se chauffait au charbon. Nos humanistes libéraux auraient hurlé au réchauffement
climatique.

Objectifs : imposer aux populations mondiales une taxe « écologiste », effet de réchauffement climatique par exemple, et sur le droit de boire de l’eau potable à moyen terme, et ainsi ouvrir une
NOUVELLE SOURCE d’enrichissement pour les trusts privés, centre de pouvoir, dont ils sont les lobbyistes grassement rémunérés.

Par contre on ne les entendra pas sur les pollutions hydrocarbures, chimiques et les débris de toutes sortes engendrés par la société de consommation, source de tant de misère humaine et sanitaire,
se retrouvant dans l’océan actuellement – et les baleines dans tout cela ? Peut être après les cantonales.

Les japonais ? Des racistes comme tout les « de souches ». Par contre l’ouragan Katrina qu’elle catastrophe ! Que de pauvres afro-yankees qui pour survivre organisaient des chasses aux méchants
blancs, racistes, il va de soi, et qui refusaient d’ouvrir leur frigidaire. La société japonaise, elle, étant restée homogène biologiquement et culturellement ne sombre pas en guerre civile, au
désespoir des media occidentaux aux ordres du capital et de l’audimat.

Il fallait donc trouver un « point de détail » à l’affaire, mieux que le film 2012, pour détourner la population française de ces problèmes quotidien et en vue des élections à venir :
désindustrialisation du pays au profit d’une économie d’esclavage (Service), chômage de masse, République corrompue, immigration de peuplement, Démocratie de façade, pseudo-élites (anti)françaises
incompétentes et vénales, etc.

Au Japon voyez ces rats paniqués par la menace radioactive, ces étrangers multicolores, au passport français, européen ou étanusien, venus s’en mettre plein les poches, quitter le « bateau de
l’angoisse ». Un effet Godzilla ? Titanic ?

Non. La dure réalité d’un pays ruiné par une accumulation de catastrophes ou la racaille opportuniste présentera ses services facturés et les autres quittant leur atour mondialiste pour rentrer au
bercail national et douillé car il n’y a plus de blé (riz) à se faire sur le dos des nippons. Le fric se partage ou on s’en accapare mais pas le caca. On l’a vu avec la crise financière ou les
banques et les actionnaires bling bling passent avant les Peuples, qui ont encore et toujours les mains dans le caca libéral de gauche (DSK et la vendeuse de tableaux) et de droite (l’ex copain à
Kadhafi).

Au lendemain du tremblement de terre et du tsunami ravageant le Japon, alors que des corps flottaient en nombres dans les eaux tourmentées des archipels, madame Duflot en viandard biologique
s’inquiétait du nucléaire au antipode de sa vie de bobo-gaucho-caviar parisien. «La bêtise humaine est la seule chose qui donne une idée de l'infini. » Ernest Renan. Lâcheté faisant elle ne fera
pas harakiri pour son comportement plein d’inhumanité.