Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Interdisons feux de cheminée, baignoires et escaliers ! (par Gabrielle Cluzel)

31 Janvier 2013, 09:14am

Publié par Thomas Joly

http://cheminee.brisach.com/images/produit/cheminee-bois-style-classique-chenonceau,show.jpgA partir de 2015, les feux de cheminée à foyer ouvert pourraient être interdits en Île-de-France. Mais non, ce n’est pas une blague. Jouer au scrabble le dimanche en famille devant les bûches qui crépitent risque donc fort de devenir une activité hautement illégale. La faute aux particules fines. Ces fameuses particules fines responsables de l’asthme, de nombreuses allergies, de troubles respiratoires… émises notamment par les voitures (diesel en particulier), mais aussi, on nous l’affirme, par la combustion du bois.

 

Alors, évidemment, les esprits simples comme le mien sont légèrement interloqués. Le feu de cheminée, c’est vraiment le premier combat à mener en Île-de-France ? Je connais beaucoup de Franciliens qui aimeraient déménager : ils parlent d’insécurité, de transports en commun bondés et en grève, de difficultés à se loger, de manque de verdure et de coût de la vie, mais le coup de la nuisance de la cheminée, celui-là, on ne me l’a jamais fait… Voyez-vous, dans leur cage à poule de 50m2, cela relève plutôt de la science-fiction.

 

fouSans doute, alors, les historiens nous ont-ils enfumés, c’est le cas de le dire. Car si les particules fines de la combustion du bois tuent aujourd’hui autant qu’on nous le dit, alors que le feu de cheminée est devenu anecdotique, je n’ose imaginer le carnage il y a un siècle, quand on l’utilisait pour se chauffer dans toutes les pièces. Le bacille de Koch, le tétanos, Pasteur, les antibiotiques et tutti quanti, c’était de la foutaise, car enfin, nos ancêtres sont, bien sûr, tous morts des ravages de la particule fine.

 

Et vous, qui n’habitez pas en Île-de-France, inutile de la ramener. Votre cheminée n’est qu’en sursis. Car le projet est dans les cartons de Bruxelles et dans ceux du gouvernement depuis le Grenelle de l’environnement : interdiction de construire dans les zones urbaines des logements neufs dotés d’une cheminée à foyer ouvert, obligation de fournir aux assurance une déclaration sur l’honneur de non utilisation de cheminée, etc.

 

developpement-durableMais on n’est jamais trop précautionneux, hein ? Et si l’on faisait des statistiques aux urgences, on lèverait sûrement encore de sacrés lièvres : prenez la baignoire. Interdisons donc cet engin de la mort, qui a d’ailleurs porté la poisse à Marat et Claude François. Entre la noyade et la glissade sur la savonnette… Le gant de toilette et le bidet, c’est encore ce qu’il y a de plus sécurisé. Itou pour l’escalier, ma voisine s’y est cassé la binette la nuit en voulant aller au petit coin et, à son âge, ça ne pardonne pas. Si on imposait l’ascenseur ou la maison de plain-pied ? Quant à la fourchette, je ne veux rien dire, mais à 8 ans, assise à côté d’un cousin un peu agité, j’ai manqué perdre un œil lors d’un déjeuner de famille. Je préconise donc l’usage des doigts, parfaitement écolo.

 

Et il n’est jamais trop tôt pour commencer. Dans la plupart des écoles maternelles, les écharpes sont désormais interdites — mieux vaut un bon rhume qu’un mauvais étranglement —, de même que les gâteaux maison, à cause du manque de traçabilité. On devrait peut-être aussi leur retirer leurs lacets et leur ceinture, comme en prison, une idée suicidaire est si vite arrivée au jardin d’enfants.

 

Nos sociétés occidentales ressemblent à ces petites vieilles dont l’univers, en fin de vie, se rétrécit. La santé, ma brave dame, il n’y a plus que cela qui compte, c’est même leur obsession. Et elles avancent à petits pas précautionneux, indifférentes au monde qui s’écroule autour d’elles.

 

Source

Commenter cet article