Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Incompréhension ? Peur de l'autre ? Repli sur soi ? Égoïsme ? Intolérance ? (par Pieter Kerstens)

10 Septembre 2010, 13:41pm

Publié par Thomas Joly

Pieter KerstensLes anathèmes pleuvent sur ceux d’entre nous qui ont l’outrecuidance de critiquer la doctrine, l’idéologie ou les dogmes imposés par les inquisiteurs de la Pensée Unique.

 

Les gourous droits-de-l’hommiste, les khmers verts écolos, leurs alliés du mondialisme effréné et les adeptes du « multiculturel » et du « pluriethnique » à tous les étages considèrent qu’ils détiennent la Vérité Révélée et ne tolèrent aucune contestation à cette Nouvelle Religion.

 

Pour étouffer toute velléité du refus de leurs visions sectaires et interdire toute autre opinion, cette mafia a, depuis des décennies, fait adopter des lois, des directives et des arrêtés qui limitent ou interdisent l’exercice des libertés fondamentales (expression, conviction, réunion et presse) à leurs opposants nationalistes. Tout est prétexte à la CULPABILISATION de l’homme blanc.

 

pensee-unique.jpgTous les moyens sont bons pour bâillonner la voix du peuple et discréditer ceux qui tiennent un discours « politiquement incorrect ». Haro sur ceux qui publient des articles transgressant les « tabous » instaurés par ces doctrinaires de la démocratie totalitaire afin de leur permettre de saboter, sans aucune entrave, les valeurs de notre société, les fondements de la civilisation européenne et les acquis de notre culture gréco-romaine.

 

Un témoignage explicite concernant le « tabou » de l’immigration a été donné par la parution d’un article du 15/03/2005 dans le journal flamand Het Laatste Nieuws, écrit par la journaliste Hind FRAIHI qui racontait la réalité quotidienne dans la commune bruxelloise de Molenbeek. Le bourgmestre (maire) Philippe MOUREAUX intervenait dans les contrôles de la police fédérale et interdisait à ses patrouilles d’opérer dans les quartiers à forte densité musulmane. Selon Hind FRAIHI, les politiciens belges surestimaient la réelle volonté d’intégration ou d’assimilation des immigrés à la société belge. Pour elle, l’islamisation des communes bruxelloises était comparable à une tâche d’huile qui s’étalait lentement, mais sûrement.

 

bruxelles-islam.jpgOù en est-on 5 ans après ? .... Bruxelles est-elle plus belle ? .... Fait-il « bon y vivre » ?

60% de la population bruxelloise est d’origine étrangère.

25% des personnes en âge de travailler sont au chômage.

100.000 analphabètes hantent toujours les statistiques.

Depuis 2005, l’insécurité ne cesse d’augmenter et la vente de drogues a explosé.

Les tribunaux sont débordés. La police est excédée. Les commerçants sont vandalisés.

Dans les écoles, on parle un sabir anglo-arabo-moldave et à la cantine c’est «halal » pour tous !

Mais lorsque, à de (très) rares occasions, on interroge les auditeurs, téléspectateurs ou internautes, il est amusant de constater que 86% des sondés ne veulent plus d’immigration et que 75%, par ailleurs, refusent l’islamisation de nos villes.

 

Nul doute qu’en cette période de Ramadan le tapage nocturne, à Bruxelles, ne sera pas verbalisé pour les contrevenants sarrasins…

Commenter cet article