Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Inadmissible relaxe d'Houria Bouteldja

27 Janvier 2012, 09:41am

Publié par Thomas Joly

AGRIF.jpgCommuniqué de l'AGRIF

 

Ce 25 janvier, le Tribunal de Toulouse a considéré, contre le sens commun, que le fait de traiter les français désignés comme « blancs » de « sous-chiens », pour qualifier avec un mépris évident ceux que l’expression commune désigne comme Français de souche, ne relevait pas d’une injure raciste.

 

Et ce, de surcroît, au mépris du fait qu’Houria Bouteldja appelait, avec suffisance, à « rééduquer ces sous-chiens », selon une expression de sinistre mémoire. Si bien que « sous-chiens » ou « souchiens », comme elle prétendait benoîtement avoir employé ce néologisme, le mépris injurieux et raciste était le même !

 

Nique la FranceMême le ministre de l’Intérieur de l’époque, M. Hortefeux, avait constaté l’évidente injure et annoncé des poursuites qui ne vinrent jamais. L’AGRIF a été aussi victime, d’une manière provocatrice, de la malhonnête assimilation par les médias locaux avec le groupe appelé Bloc Identitaire, qui n’était en rien concerné par ce procès. Il avait osé clamer à propos de Mme Bouteldja : « Nous la ferons condamner ! », tout en injuriant le tribunal lors d’un renvoi du procès.

 

Le tribunal a pu être abusé par cet amalgame médiatique, notamment par La Dépêche du Midi, au mépris de nos protestations jamais publiées. L’AGRIF considère donc que le groupe Bloc Identitaire porte une grave responsabilité de cet échec provisoire.

 

L’AGRIF attend de lire les attendus du jugement et se prépare à faire appel.

 

[Les magistrats auraient-ils eu la même mansuétude pour un Français de souche qui aurait déclaré vouloir « rééduquer les sous-singes » ou les « sous-rats » en parlant des noirs et des Arabes ? On peut légitimement en douter...] (TJ)

Commenter cet article