Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Identité nationale... algérienne (par Pierre Vial)

21 Novembre 2009, 12:02pm

Publié par Thomas Joly

Il paraît qu’il faut débattre de l’identité nationale. Alors, allons-y. Débattons.

 

Les Algériens installés en France (« ils sont chez eux chez nous », n’est-ce pas ?) ont manifesté leur fureur, après la défaite de l’équipe algérienne de football, contre l’Egypte, en cassant, brûlant, pillant tout sur leur passage. A Marseille et ailleurs.

 

Ils ont manifesté leur joie, après la victoire de leur équipe sur l’Egypte, en cassant, brûlant, pillant tout sur leur passage. A Lyon comme ailleurs. C’est ce que le journal lyonnais Le Progrès (19 novembre), illustration exemplaire de l’ethnomasochisme ambiant, appelle « soirs de fête », en mentionnant au passage, vite fait, « quelques dégradations » (il n’y a eu, dans la région lyonnaise, que quelques dizaines de voitures brûlées) : autant dire rien.

 

Ces événements méritent d’être reconnus et célébrés pour ce qu’ils sont : des manifestations, évidentes, affirmées, d’une identité nationale : l’identité nationale algérienne. Pour les Gaulois jobards qui en douteraient encore ou qui veulent refuser l’évidence (la politique de l’autruche est tellement rassurante) les images télévisées sont éloquentes et n’ont même pas besoin de commentaires : les Algériens présents sur le sol français sont inconditionnellement fidèles à leur patrie, leur seule et vraie patrie : l’Algérie. C’est dans l’ordre des choses. C’est naturel. C’est légitime. Cela s’appelle l’identité communautaire ethnique.

 

Il revient aux Gaulois encore conscients de l’être (sans doute, désormais, une minorité de la population française d’origine européenne) d’en tirer les conséquences qui s’imposent : les étrangers d’origine non européenne et les Français d’origine non européenne, tous provisoirement présents sur le sol français pour vivre aux crochets des naïfs Gaulois, devront un jour regagner leur terre d’origine, leur patrie identitaire. C’est leur intérêt bien compris. Cela correspond à leurs sentiments profonds. C’est aussi notre volonté que rien ni personne ne pourra empêcher de se concrétiser, le jour venu. Que ceux qui ont des oreilles entendent. Une Terre, un Peuple.

 

Source

Commenter cet article