Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Hollande confond Chine et Japon et se ridiculise un peu plus

11 Juin 2013, 08:08am

Publié par Thomas Joly

http://www.lanouvellerepublique.fr/var/nrv2/storage/images/contenus/articles/2013/06/09/hollande-vrp-au-japon-1499458/28073614-1-fre-FR/Hollande-VRP-au-Japon_reference.jpgEncore une fois, notre bon président, François Hollande, est la risée du monde entier après avoir présenté ses condoléances « au peuple chinois », alors qu’il s’adressait aux Japonais. Le président qui humilie la France lors de ses visites diplomatiques, c’est maintenant !

Comme souvent depuis sa prise de pouvoir, François Hollande est la cible des quolibets de la presse internationale. Un dirigeant politique dont il est devenu fréquent de se moquer pour ses prises de positions économiques absurdes, pour son manque de charisme ou pour le mélange de mauvais gout entre sa vie privée et la politique française.

 

La semaine dernière, c’est un amalgame raciste entre les Chinois et les Japonais qui a attiré les foudres de la presse mondiale sur notre présiflan. En effet, à l’occasion de sa visite d’état à Tokyo, lors d’une conférence de presse en commun avec le premier ministre nippon, Shinzo Abe, François Hollande à présenté ses condoléance, au nom de la France (SIC), « au peuple chinois », par rapport à la prise d’otage d’In Amenas, en Algérie, où 10 Japonais avaient été tués.

 

hollandeUne bourde incroyable que nous n’avons pas vu à la télévision françaises, vraisemblablement de plus en plus inspirée par son homologue chinoise…

 

Évidemment, les journaux du monde entier n’ont pu s’empêcher de se moquer de l’incompétence crasse et de l’ignorance du dessert lacté, à commencer par le journal britannique The Guardian, pour lequel, « la première règle d’une visite d’état à l’étranger est en général de savoir dans quel pays vous êtes ». Mais tant que la presse française n’a rien vu…

 

Désemparées par l’énormité de la gaffe présidentielle, les équipes de l’Élysée n’ont pas trouvé d’autre excuse que de nous dire que le président «est fatigué». Il a pourtant pas l’air surmené…

 

Et puis, s’il se sent si fatigué, qu’il n’hésite pas à prendre un congé maladie, les Français ne lui en tiendront pas rigueur et personne ne verra la différence !

 

Source

Commenter cet article