Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Forbach : les antifascistes caillassés par la racaille immigrée !

16 Septembre 2011, 10:01am

Publié par Thomas Joly

crasseux-forbach.JPGDimanche dernier, 11 septembre, pas moins de 30 organisations "démocratiques" avaient appelé à contre manifester à Forbach (Moselle) pour exiger l'interdiction de la commémoration de la bataille de Vienne, en 1683, bataille à l'issue de laquelle les Turcs qui envahissaient l'Europe furent refoulés par les armées catholiques auxquelles appartenaient Charles V, Duc de Lorraine. Cette commémoration entendait aussi rendre hommage aux victimes de la tragédie du 11 septembre 2001 à New York. Elle était organisée par la délégation départementale de la Nouvelle Droite Populaire...

 

Finalement, le préfet de Moselle céda aux injonctions de l'extrême gauche et la manif de la NDP fut interdite alors que la contremanifestation de gauche fut, elle, autorisée. Il en va ainsi dans le France du terrible Sarkozy.

 

Racailles-bolossage.jpgLe soir même, l'ensemble des collabos mosellans indignés était donc au rendez-vous. C'est à dire 60 personnes ! Parmi elles, une poignée de lycéens venue en autocar de Metz (on ne recule pas devant les dépenses lorsqu'il s'agit de sauver la démocratie...) et rameutée par une officines, la CNT FAI, qui se croit encore aux beaux jours de l'anarcho-syndicalisme dans la sanguinaire république espagnole de sinistre mémoire (entendez une bande de ringards qui se donne des frissons en jouant aux Brigades internationales...), quelques permanents patentés des assocs antiracistes du coin, et la demi-douzaine de figures dégénérées de la LCR, pardon du NPA lorrain.

 

Les héros de l'antifascisme, c'est bien connu, savent user de l'art de la symbolique. Persuadés qu'ils étaient qu'ils allaient entrainer derrière eux les masses opprimées issues de l'immigration, ils s'étaient donc fixés rendez-vous au cœur d'un quartier de Forbach, le Wiesberg, où résident de nombreux étrangers. Prolétaires de tout pays unissez-vous... on connait la rengaine : souvenez-vous du paradis soviétique. Une expérience globalement positive qu'ils disaient...

 

smiley-mdr.jpgMais revenons à nos courageux amis de la diversité. A peine ceux-ci descendus de leur autocar et de leurs voitures, ils furent accueillis par les "jeunes" du quartier de façon, dirons-nous, plutôt mitigée (*). Pour ne pas dire franchement hostile. Les invectives et les pierres commencèrent à voler et nos grandes consciences durent se dépêcher de quitter les lieux pour détaler vers la gare, située 4 kms plus bas et... à 25 m. du commissariat de police (on ne sait jamais...). Ridicule absolu ! Ces imbéciles ne savaient sans doute pas que les dealers n'aiment pas que l'on vienne troubler l'ordre qu'ils ont imposé dans les quartiers qu'ils dominent. Même s'il s'agit de défenseurs des présumées victimes potentielles du fascisme renaissant. Quelle bande de pauvres cons.

 

Cette mésaventure est quand même trop drôle et à la NDP Lorraine, nous dit-on, on en rigole encore...

 

(*) Lisez sur ce sujet le compte rendu savoureux (et extrêmement modéré) de Républicain lorrain de lundi dernier cliquez ici.

 

Source

Commenter cet article