Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Fillon remplace Fillon (par Patrick Parment)

17 Novembre 2010, 15:06pm

Publié par Thomas Joly

Sarkozy-FillonAnnoncé depuis six mois, il fallait bien mettre un terme au suspens d’un remaniement qui empoisonnait la classe politique. Voilà, c’est fait, et ça nous fait pas grand chose pour être honnête. Il faut vraiment s’appeler Christine Lagarde pour trouver ce gouvernement de bras cassés révolutionnaire. Mais, depuis le temps qu’elle est en décalage horaire l’ultra-libérale mère Lagaff…

 

Certes, il y a bien eu le nettoyage de tous ceux qui n’étaient là que pour la photo : Bernard Kouchner, Jean-Marie Bockel, Rama Yade et Fadela Amara. Personne n’ira pleurer sur leur sort.

 

juppe.jpgUne question se pose toutefois : Sarko est-il sadique ou masochiste ? Car remettre en selle Alain Juppé relève d’un tempérament de kamikaze. Certes, il n’en pouvait plus l’exilé de Bordeaux, le « droit dans ses bottes », le « meilleur d’entre nous ! » Il piaffait tellement d’impatience qu’il a trouvé le moyen d’annoncer son retour avant tout le monde. Fébrile, le mec ! Ô certes, loin de moi l’idée de faire passer Juppé pour un imbécile, ce qu’il n’est pas.  Mais, Juppé est doté d’une intelligence qui ne sert à rien, le bonhomme n’ayant aucune idée originale, voire aucune idée tout court. Il est formaté manuel de l’Ena ambulant ! Très éloigné d’un Hubert Védrine par exemple. Juppé veut en être. C’est tout. Considérant qu’il a un cerveau supérieur aux autres, Juppé n'est jamais qu'un estomac politique piloté par un égo surdimentionné.

 

juppe-podium.jpgRegardez comment il a baratiné les Bordelais pour retrouver un casse-croûte : « Je me consacrerais entièrement à ma bonne ville de Bordeaux ». Oui, mais dans le TGV qui mène à Paris où il va aller nicher dans l’appartement du maréchal Pétain qu’il a racheté avec ses petites économies. Changé Juppé ? Que nenni, toujours aussi méprisant et cassant malgré un séjour dans la cabane de Line Renaud au Canada.

 

De vous à moi, revenir sous les ordres d’un Sarko quand on a été Premier ministre, c’est pas franchement glorieux. Cela dit, on voit mal l’intérêt de Sarko dans cette affaire. Sauf le plaisir sadique d’humilier un peu plus le « meilleur d’entre nous ». Auquel cas, nous sommes bien dans un rapport sado-maso. Mais, n’est-ce pas la définition même de la politique en démocratie ?

 

alliot MarieAutres remarques sur ce non-événement : un casse-croûte au camarade Frédéric Lefebvre qui n’en pouvait mais… et qui perçoit le salaire de son allégeance ; Michèle Alliot-Marie dont l’obstination à demeurer ministre laisse pantois d’autant qu’elle a réussi – par quel miracle ? - à imposer son inexistant, incompétent et fadasse mari, Patrick Ollier.

 

Par ailleurs, la nomination de Laurent Wauquiez aux affaires européennes montre bien le peu d’intérêt que Sarko voue à la chose. Outre le fait que la réussite universitaire a vidé Wauquiez de toute substance, l’Europe est traitée directement par l’Elysée et avec toute la désinvolture dont Sarko est capable. A ce jour et dans la classe politique, je ne connais qu’un homme, Hubert Védrine, pour être à la hauteur du sujet. Face à lui, Alliot-Marie et consorts sont des nains. Mais il est vrai que voici belle lurette qu’on est gouverné par des nains.

 

Source

Commenter cet article