Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Émeutes en Grèce suite à la mort d’un « rappeur » antifasciste

20 Septembre 2013, 07:07am

Publié par Thomas Joly

http://www.lexpress.fr/medias/443/grece-emeutes_415.jpgUn rappeur antifasciste, Pavlos Fyssas, célèbre pour ses appels à la violence contre les nationalistes, a trouvé la mort lors d’affrontements avec des Grecs attablés à un café pour regarder un match de football. Attaqués par les communistes, les supporteurs ont appelé des renforts, dont un homme de 45 ans qui serait à l’origine de la mort de l’antifasciste.

 

Selon un scénario bien rôdé et hélas bien connu, les faits ont immédiatement conduit à une vaste manipulation médiatico-politique, faisant passer les agresseurs d’extrême gauche pour des « victimes », eux qui étaient venus attaquer de simples citoyens regardant dans le bar d’un quartier populaire de l’ouest d’Athènes un match à la télévision.

 

http://media.melty.fr/article-1522700-ajust_930/des-militants-d-aube-doree-martelent-le-slogan.jpgCe fait a conduit les habituels défenseurs des antifascistes, du Parti communiste à la droite libérale-conservatrice, à appeler à nouveau à la dissolution de l’Aube dorée dont l’influence ne cesse de grandir. Le mouvement nationaliste, s’impose jour après jour dans la rue comme dans les esprit, face à l’incurie et la déliquescence de l’État. Seuls contre tous, les militants de l’Aube dorée s’oppose aux dégâts causés par l’immigration, la corruption, le capitalisme sauvage comme aux agressions des antifascistes. Ces derniers, comme le montrent encore aujourd’hui les réactions unanimes de la presse capitaliste tant en Grèce qu’à l’étranger, sont soutenus sans faille par le système, reprenant leurs mensonges et leurs mots de (dés)ordre.

 

Suite à cet incident, les antifascistes ont organisé des émeutes à travers le pays. Ils ont notamment tenté d’attaquer les locaux de l’Aube dorée dans plusieurs villes ; ils ont renoncé face aux militants déterminés du mouvement qui ont fermement défendu leur parti. Lire la suite

Commenter cet article