Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Elle a réussi à choquer DSK !

27 Février 2013, 11:15am

Publié par Thomas Joly

http://www.francetvinfo.fr/image/74vp4aa4e-f389/570/320/1593287.jpgNous avions décidé de boycotter l'affaire. La pornographie qui s'invite dans la vie politique, au début c'est pathétique, ensuite c'est pesant, à la fin ça donne la nausée. Mais les journaleux reviennent sans arrêt sur le sujet, et l'on peut s'attendre à ce que la saga DSK ne se termine pas de sitôt. Un mot, donc, ne serait-ce que pour exprimer la profonde lassitude et le dégoût qu'inspire DSK, la créature « mi-homme, mi-cochon » selon Marcela Iacub, la journaliste (chroniqueuse à Libé) qui a couché avec dans le but de faire parler d'elle, comme d'autres jouent les infiltrées au FN pour avoir leur minute de gloire. DSK lui-même se dit "choqué", écoeuré par ce livre : on ne le savait pas si fine bouche. Un homme capable d'organiser, en parallèle de ses engagements politiques, des partouzes, et en y mettant tout son coeur encore, en s'assurant, via un échange de textos, qu'il y aura assez de filles, et du « matériel », devrait pouvoir supporter un langage ordurier et la description de relations cochonnes. Ce n'est pas comme s'il devait ménager son image de marque : même Sinclair, qui ne voit pas le problème (d'après Iacub) de se « faire sucer » par une femme de chambre ne veut plus du « chimpanzé en rut » (Tristane Banon) ni de la créature à mi-chemin de l'homme et du porc que décrit Iacub.

 

http://www.leparisien.fr/images/2013/02/22/2588069_act2_545x341.JPGParlons-en, de Iacub, de sa cohérence idéologique par exemple : grande partisane du viol et de la prostitution devant l'Eternel, elle se met en adéquation avec ses idées dans cette affaire. Comment appelle-t-on en effet une relation sexuelle à but lucratif ? La veinarde a aussi eu le droit de se faire brutaliser par le  « cochon », en tout cas c'est ce qu'elle laisse entendre. Souffrir pour ses idées, c'est-y pas admirable ? Souffrir pour un bébé, c'est autre chose: entre autres bizarreries, l'amatrice de porc vante l'usage d'utérus artificiels qui permettraient à la femme de ne plus se faire suer à porter ses enfants neuf mois... Drôle de personnage ; c'est son arrière-grand-père, rabbin, qui doit se retourner dans sa tombe !

 

Source

Commenter cet article