Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Économie sociale et solidaire : une fumisterie

23 Octobre 2009, 17:06pm

Publié par Thomas Joly

Été présenté au vote à l'assemblée régionale, vendredi 23 octobre, le plan régional de développement de l’économie sociale et solidaire, voici l'intervention que j'ai faite au nom du groupe Patrie et Liberté :

"On pourra dire que durant tout le mandat, l’exécutif socialo-communiste de notre région n’aura pas été avare de plans ou de schémas plus flous et verbeux les uns que les autres, bourrés de vœux pieux et d’incantations censés camoufler le vide sidéral en matière de propositions et de réalisations concrètes.

 

Concernant la fameuse économie sociale et solidaire, le postulat de départ est tout de même édifiant puisque, de l’aveu même de votre document, il n’existe pas de définition satisfaisante de ce fourre-tout très tendance. Du kolkhoze soviétoïde à la libre entreprise en passant par l’inévitable développement durable (à la définition tout aussi obscure) ou encore les emplois-solidaires rossignolesques, tout y passe.

 

Le tout est bien sûr décrit avec un vocabulaire pompeux chargé d’étoffer un plan des plus confus qui ressemble plus à un exercice d’autosatisfaction béate exagérément optimiste qu’à une réelle ébauche de solution pour sortir les Picards du marasme économique actuel. Une crise économique et sociale, rappelons-le, dont les euro-mondialistes de l’UMPS et les altermondialistes excités d’extrême-gauche sont en grande partie complices voire responsables.

 

Alors que, dans notre région bientôt industriellement sinistrée, pas une semaine ne passe sans qu’une ou plusieurs entreprises ne ferment ou licencient massivement, plongeant des familles entières dans la précarité et de sombres perspectives, votre plan régional de développement de l’économie sociale et solidaire apparaît bien dérisoire et utopique. De plus, aucune étude macroéconomique sérieuse et complète ne prouve que l’économie sociale et solidaire, présentée comme la panacée et l’avenir radieux pour tous, crée véritablement de l’emploi. Je parle d’emplois réels, pas d’emplois associatifs bidons payés avec l’argent du contribuable.

 

Les 100 000, au bas mot, chômeurs picards attendent sûrement plus qu’un énième plan destiné à ravir le bobo-gaucho privilégié qui s’émoustille dès qu’on prononce les mots « durable », « solidaire », « cohésion sociale », « citoyen », « éco-responsable » ou autre formule vide de sens. Nous aurions évidemment aimé entendre des mots comme « national », « populaire », « social », « protectionnisme », « identité », mais il ne faut pas rêver non plus.

 

Votre éco-région solidaire repose sur du vent qui ne mérite même pas d’être brassé par une éolienne. Tout ceci n’est que poudre aux yeux et cache-misère de la part d’un exécutif de gauche impuissant mais qui veut surtout paraître et communiquer à la veille des prochaines élections régionales sur un bilan pourtant calamiteux depuis 2004.


Comme vous pouvez assez aisément l’imaginer, le groupe Patrie et Liberté va voter contre cette énième fumisterie qui n’apportera rien aux Picards mais qui leur coûtera immanquablement de l’argent (pas moins de 155 millions d'euros !)."

Commenter cet article