Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Détente USA-Iran : Netanyahou pète les plombs (par Marie Delarue)

14 Octobre 2013, 07:55am

Publié par Thomas Joly

http://images.lpcdn.ca/641x427/201302/15/648981-premier-ministre-israelien-benyamin-netanyahou.jpgFace à l’assouplissement des relations des États-Unis avec l’Iran, Benyamin Netanyahou pète les plombs.

 

Voyant approcher la réunion du groupe P5+1 (les membres permanents du Conseil de sécurité et l’Allemagne) prévue à Genève pour les 15 et 16 octobre prochain, le Premier ministre israélien s’est lancé dans une campagne de presse incendiaire contre le nouveau régime de Téhéran. Multipliant les propos belliqueux et les mises en garde sur l’apocalypse qui, assure-t-il, ne va pas manquer de se produire, il enchaîne les entretiens avec la presse européenne, dont le journal Le Monde auquel il s’est confié le 10 octobre.

 

http://darkoneko.files.wordpress.com/2012/01/castle_romeo_explosion_nucleaire.jpg?w=286&h=359Après l’élection du nouveau président Hassan Rohani, il semble que l’Occident s’achemine vers une détente de ses relations avec l’Iran, ce dont Netanyahou semble ne vouloir à aucun prix. « J’espère que les Américains et les Européens vont s’en tenir aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies », dit-il, ce qui pourrait prêter à sourire quand on considère la manière dont le même Netanyahou respecte les résolutions du Conseil de sécurité concernant Israël : il les piétine sitôt signées !

 

Benyamin Netanyahou l’affirme et le martèle : l’Iran n’a pas besoin du nucléaire civil, « en soi, c’est déjà une demande bizarre », assure-t-il. Son seul objectif est de se doter – en masse – de l’arme nucléaire, cela dans le but de rayer de la carte 1) Israël, 2) les États-Unis, 3) l’Occident tout entier : « Nous sommes la première cible, mais pas la seule. Ils n’essaient pas de développer une ou deux bombes nucléaires dont ils pensent que ce serait suffisant pour Israël, leur programme et leurs infrastructures sont conçus pour développer 200 bombes nucléaires en une décennie ! Sans compter qu’ils n’ont pas seulement des missiles pour atteindre Israël, mais pour vous atteindre vous, les Européens ! » D’où le Premier ministre israélien s’autorise cette menace non voilée : « Tout ce que je dis, c’est qu’Israël ne permettra pas à l’Iran d’obtenir une capacité nucléaire militaire, point. »

 

Reste à savoir si ce que Le Monde appelle un « blitzkrieg de communication » aura sur les prochaines négociations l’effet que Netanyahou en attend. Rien n’est moins sûr, d’autant que le cerveau fou, dans l’affaire, n’a pas l’air du côté du turban. Que penser, en effet, d’une phrase comme celle-ci : « L’Iran n’est pas l’un de ces pays avec des intérêts dont nous devons tenir compte » ?

 

http://www.palestine-solidarite.org/Vanunu-nukes---Iran.jpgFaut-il rappeler qu’Israël est, avec l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord, l’un des quatre pays à disposer de l’arme nucléaire sans avoir signé le traité de non-prolifération ? Rappeler aussi que son arsenal en la matière est estimé entre 80 et 400 ogives nucléaires transportables par tout moyen (air, terre, mer), et que sa production est évaluée entre 10 et 15 nouvelles bombes chaque année ? Faut-il rappeler enfin – actualité du Nobel oblige – qu’Israël n’a jamais, non plus, ratifié la convention sur la destruction des armes chimiques ? Et redisons-le : depuis 1967, l’État d’Israël n’a respecté aucune des résolutions du Conseil de sécurité le concernant, les violant sitôt signées.

 

Bref, si Benyamin Netanyahou veut être entendu, qu’il commence par balayer devant son kibboutz.

 

Source

Commenter cet article