Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Côte d'Ivoire : les bienfaits de l'indépendance

4 Avril 2011, 09:57am

Publié par Thomas Joly

pauvrete-afrique.jpgLa Convention de la société civile ivoirienne, qui regroupe de nombreuses associations et ONG, rappelle quelques éléments utiles. Depuis l'accession à l'indépendance, la superficie fertile a été divisée par cinq, pendant que la population était, elle, multipliée par cinq. Le nombre de pauvres, en une génération, a été multiplié par dix. Après l'Afrique du Sud, la Côte d'Ivoire est l'un des pays les plus inégalitaires du continent.

 

Source

Commenter cet article

Boduognat 04/04/2011 18:05


A noter également sur la Côte d’Ivoire :

- On la montrait comme étant LE modèle démocratique en Afrique.

- Le taux d’étrangers est de 26 %.
- En 1998 les jeunes de moins de 15 ans représentaient 43 % de la population totale, contre 4 % pour les personnes âgées.

Nous trouvons quatre groupes ethniques ou linguistiques principaux : Les AKAN au Sud Est (42 %) dont la tendance religieuse, hormis l’animisme, est le christianisme, les KRU au Sud Ouest (11 %)
chrétiens, les GOUR au Nord Est (17.5 %) musulman, et les MENDE au Nord Ouest (26.4 %) musulman.

La Côte d'Ivoire comprendrait plus de 60 groupes ethniques divisés en six groupes linguistiques (AFP).

Selon une estimation de 2008, le christianisme et l'islam sont pratiqués par respectivement 32,8 % et 38,6 % de la population du pays. 11,9 % pratiquent des religions traditionnelles et 16,7 %
aucune. Les chrétiens ivoiriens sont constitués aux 2/3 par des catholiques, et 1/3 par de protestants.

Le taux de la pratique de l’excision se trouve dans une fourchette de 25 % à 80 %, cela dépend des pratiques religieuses ethniques, dans l’Islam la circoncision et l’excision ont leur importance,
45 % des Ivoiriennes sont touchées par l'excision mais dans certaines régions ce taux est bien plus important : 73,3 % à l'Ouest du pays, 87,9 % au Nord et Nord-Ouest du pays.

La « démocratie » se fait donc sur un vote ethnique (volume), religieux et selon les alliances. Donc tout est réuni pour la guerre civile car la population est loin d’être homogène. Le camp Gbagbo
ne pouvait pas gagner, sans compter sur les rancoeurs ancestrales et le coup d'Etat de 2002.

Rappelons le coup d'Etat manqué contre le régime du président Laurent Gbagbo en septembre 2002, par Ouattara le musulman et des groupes occidentaux, alors que Gbagbo se trouvait en Europe. Coup
d’Etat qui verra le pays coupé en deux (Nord/Sud) et la mort de 9 soldats Français et d’un Américain dans le bombardement d'un camp militaire à Bakoué (MAM a d’ailleurs des problèmes avec la
Justice sur ce dossier). Notez également que, comme en Lybie, nous retrouvons BHL exploitant forestier et exploiteur d’indigènes (en France décidemment les écrivains puent la mort). Un ivoirien
témoigne :

« Je me souviens que Ouattara a été présenté avec l’appui du FMI (Fond monétaire international) et la recommandation ferme des puissances étrangères comme un produit miracle aux ivoiriens en 1990
pour sortir le pays du marasme économique. Selon sa politique de gestion axée sur le résultat, l’homme Ouattara avait promis 100 jours aux Ivoiriens pour ressusciter la Côte d’ivoire des méandres
de la misère en réalisant un miracle économique sans précédant. Le résultat de cette politique a été soldé par des licenciements, la mise à la retraite anticipée des fonctionnaires, la mise en
place des salaires discriminatoires au sein du corps enseignant, l’instauration de la carte de séjour pour les étrangers, la liquidation complaisante des biens de l’État de Côte d’Ivoire à ses
convoyeurs en guise de remerciements, outrepassant ainsi toutes les dispositions légales en la matière. » Suite sur http://www.ivoirediaspo.net/?p=1870

Notez que le «champion» des occidentaux, Alassane Dramane Ouattara, surnommé « ADO », est un descendant de Sékou Oumar Ouattara (1665-1745), fondateur de l’empire Kong, au début du XVIIIe siècle,
famille musulmane qui c’est enrichi avec l’esclavagisme. Les i-voi-riens auraient donc voté pour King Kong, attention à la chute.

BODUOGNAT