Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Châlons-en-Champagne, cité occupée

14 Décembre 2010, 15:54pm

Publié par Thomas Joly

Konk.gifMouamadou Danfakha – se faisant appeler "Saï" comme rappeur – était recherché pour vol. Le 8 mars, place Fada N’Gourma [sic], alors que les policiers tentent une interpellation, le rappeur reçoit le renfort d’une dizaine de racailles. Un violent affrontement se produit durant lequel le brigadier-chef Michel Husson est très grièvement blessé (neuf mois plus tard, il n’a toujours pas pu reprendre le travail). Quelques jours plus tard, une racaille de 17 ans, soupçonnée d’avoir lancé un bloc de béton sur le brigadier-chef Michel Husson est arrêtée. Il est laissé en liberté. Mouamadou Danfakha est arrêté le 30 juin... et laissé en liberté.

 

Ils font l'objet d'une interdiction de séjour dans le département, qu’ils violeront. Le mineur est arrêté durant l’été, dans la ville où il n’a pas le droit d’être : il roule au volant d’un quad volé. Mis en centre éducatif fermé, il s’en évade peu après.

 

Durant l’automne, les deux racailles se rendent coupables en octobre d’un refus d’obtempérer. Mouamadou Danfakha est finalement arrêté en octobre, abreuvant les policiers de menaces de morts.

 

Le mineur vient également d’être arrêté : les précédentes tentatives avaient échoué : le 25 octobre il est aperçu au volant d'une voiture volée (évidemment conduite sans permis et sans assurance) ; trois semaines plus tard, il entre en collision avec un véhicule de police mais n'est toujours pas interpellé. Il vient d'être incarcéré en maison d’arrêt.

 

Source

Commenter cet article