Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Carl Lang à Caen, la presse en parle

8 Février 2012, 08:42am

Publié par Thomas Joly

Carl Lang (Parti de la France) défavorable au parrainage anonyme des maires

 

Carl-Lang-Caen-7-2-12.jpg

Carl Lang, candidat du Parti de France, en visite hier à Caen, affirme avoir « déjà recueilli plus de 300 promesses de parrainages de maires » sur les 500 nécessaires pour pouvoir être présent au premier tour de l’élection présidentielle. « J’ai fait plus de la moitié du chemin » s’est-il félicité même s’il regrette que « les citoyens ne puissent pas parrainer eux-mêmes les candidats ». Par ailleurs, il se dit défavorable au parrainage anonyme des maires souhaité par Marine Le Pen (Front national).

 

En marge de la conférence donnée par le candidat à l’élection présidentielle, des légers heurts ont opposé des manifestants se définissant comme « antifascistes » et une trentaine de policiers.

 

Source (et vidéo)

 

Carl Lang : une visite sous tensions

 

pouilleux Caen

Une cinquantaine de personnes ont manifesté à Caen devant l'hotel où se déroulait la conférence de presse.

 

A l'ombre de Marine Le Pen et du Front National, le parti de la France bat également campagne pour les présidentielles. Son candidat, Carl Lang, était aujourd'hui à Caen. Cet ancien fidèle de Jean-Marie Le Pen a fait sécession en 2009, tout comme Fernand Le Rachinel, ancien imprimeur du FN installé dans la Manche.

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblés devant l'hotel où avait lieu la conférence de presse du candidat pour manifester leur opposition à la venue de Carl Lang aux cris de "le facisme c'est la gangrène".

 

Carl Lang se définit comme le candidat de la droite chrétienne, nationale et européenne et considère que son ancien parti, le Front National, a oublié ses valeurs: "Il ne souhaite plus mener la bataille contre l'immigration, pour la défense des intérêts d'abord de la France et des Français, moi je reste attaché à la défense de l'identité française. Je crois qu'il faut répondre à un véritable défi de civilisation." Le candidat du parti de la France a affirmé disposer de la moitié des 500 signatures nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle.

 

Source

Commenter cet article