Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Affaire Cahuzac : le FN éclaboussé (par Jérôme Bourbon)

12 Avril 2013, 07:49am

Publié par Thomas Joly

Bourbon.jpgQuelques heures seulement après avoir appelé solennellement à la démission du gouvernement et à la dissolution de l’Assemblée nationale à la suite des aveux de l’ex-ministre socialiste du Budget, Marine Le Pen est tout à coup rattrapée par l’affaire Cahuzac. Le Monde a en effet révélé que le compte suisse de Jérôme Cahuzac a été ouvert en 1992 par un très proche de Marine Le Pen, Philippe Peninque. Ce conseiller officieux de la présidente du Front national avait été chargé en 2007 par Jean-Marie Le Pen de faire un audit du Front national après les résultats désastreux des législatives. Cet avocat sexagénaire, ancien gudard, avait alors convaincu le fondateur du FN, contrairement à l’avis du trésorier national Jean-Pierre Reveau, que le parti n’avait pas à rembourser l’argent prêté par Fernand Le Rachinel pour ces élections législatives, en faisant état de “surfacturations”, ce qui avait conduit à des poursuites judiciaires de part et d’autre aux termes desquelles Le Rachinel l’a emporté sur toute la ligne, le FN devant rembourser avec des intérêts non négligeables les sommes prêtées. Philippe Peninque et Marine Le Pen ont confirmé la véracité des informations du Monde. Avocat spécialisé dans les montages fiscaux, Philippe Peninque s’est en effet chargé de l’ouverture du compte à la banque UBS pour l’ancien ministre qui en était l’ayant droit. Un an plus tard, ce dernier l’a récupéré en nom propre, via la société financière Reyl and co, basée à Genève. Selon les dires de Peninque, ses relations avec Jérôme Cahuzac dépassent largement le cadre professionnel. Les deux hommes entretiennent en effet une relation amicale et se tutoient. Cahuzac est également un très proche de Dominique Strauss-Kahn. Peninque affirme avoir aujourd’hui « la même amitié qu’avant » pour l’ancien ministre socialiste. Il raconte l’avoir croisé « par hasard » (sic !) quelques jours avant ses aveux : « Il était blanc comme un linge et il m’a dit : “Je vais aller me dénoncer aux juges” ». On voit le degré de connivence qui existe entre tous les partis politiques du Système, FN compris. « Tu me tiens par la barbichette, je te tiens par la reniflette », jamais cet adage n’a été aussi exact qu’aujourd’hui. En tout cas l’image du FN « tête haute et mains propres » opposé à la « bande des quatre » en prend un coup ! Décidément c’est bonnet rose et rose bonnet ! Tous ces partis démocratiques sont tous aussi pourris les uns que les autres ! Mêmes hommes, mêmes méthodes, mêmes mœurs dégénérées, même absence de conviction, de droiture et de loyauté !

 

http://la-flamme.fr/wp-content/uploads/2013/04/3153365_3_fd33_philippe-peninque-a-gauche-lors-d-une-visite_08aa1ee990e7a2f6282d3b80d8471962.jpgL’affaire ne s’arrête d’ailleurs pas là. Marine Le Pen était au courant de l’existence de ce compte non déclaré et n’en a nullement fait état, jouant même aux vierges effarouchées. Philippe Peninque l’avoue dans Le Monde. « Je lui ai dit (NDLR : à Marine Le Pen) que j’étais ami avec Cahuzac et peut-être que dans le cadre de mon activité professionnelle, j’avais ouvert ce compte », a-t-il déclaré de manière vague. Réagissant à l’article, la patronne du FN a reconnu que Philippe Peninque lui avait dit qu’il avait ouvert le compte de l’ancien ministre à l’étranger, mais seulement le mardi 2 avril, vingt-quatre heures seulement avant qu’elle n’appelle à la démission du gouvernement. On a cependant du mal à croire à cette version des faits : l’affaire Cahuzac ayant été révélée par Mediapart dès début décembre 2012, Peninque aurait attendu quatre mois pour informer son amie de cette information capitale alors qu’il est l’un de ses principaux conseillers politiques et stratégiques, un homme de l’ombre discret mais omniprésent ! Evidemment, très embarrassée, Marine Le Pen a tenté de minimiser les faits, estimant que « c’est un acte complètement anodin […] Ouvrir un compte à l’étranger est complètement légal, c’est de ne pas déclarer les fonds qui est illégal ». Toujours est-il que cette nouvelle n’arrange pas ses affaires. Chantre autoproclamé d’une classe politique qui se voudrait irréprochable, Marine Le Pen se voit là sérieusement éclaboussée. Elle avait en effet dénoncé « un mensonge d’Etat », allant jusqu’à se dire persuadée que « le président de la République et le Premier ministre étaient au courant » de la fraude de Jérôme Cahuzac. Voilà l’arroseur arrosé ! Marine Le Pen, tout à coup très discrète dans ses demandes de démission, dénonce désormais une « manipulation politique » qui consisterait à tenter de l’incriminer, elle « dont la veste est immaculée » (sic !) :  « Jʼai les amis que je veux y compris parmi les avocats ». Eh bien non, en politique, comme dans la vie, il peut y avoir des délits de fréquentation. Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es… Et comme si cela ne suffisait pas, le 10 mars, http://www.lexpress.fr/medias/1753/897866_marine-le-pen-france-s-newly-elected-far-right-national-front-political-party-leader-and-jean-marie-le-pen-former-party-leader-attend-annual-congress-in-tours.jpgMediapart fait état du compte en Suisse de Jean-Marie Le Pen. L’un de ses proches, Jean-Pierre Mouchard, trésorier de son micro-parti Cotelec jusqu’en 1997, est également cité pour avoir utilisé les services d’une société offshore de Gibraltar pour ses investissements. Jean-Marie Le Pen n’a pas nié avoir eu un compte en Suisse ouvert à UBS en 1981. Par ailleurs, dans les années 1980, le clan Le Pen avait également été accusé de détenir une partie de sa fortune en Suisse. L’ex-épouse de Jean-Marie Le Pen, Pierrette, avait fait des révélations dans ce sens. Que pensent de tout ce déballage nauséabond « les humbles, les petits, les sans grade » qui avaient mis leur confiance et leur espoir dans la famille Le Pen ?

 

Source

Commenter cet article

fabienne 22/05/2014 18:49

je ne partage pas vos idées desolé.. mais j'avoue que ca se tient