Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

A comme Algérie

14 Juin 2011, 10:36am

Publié par Thomas Joly

algerie-pauvrete.jpgL’Algérie c’est politiquement le bled qui a le plus tout foiré tout vendangé tout gaspillé. Du gâchis du gâchis dont on n’a pas idée et il n’y a guère que les très vieux blédards et pieds-noirs pour savoir à quel dernier cran de gâchis ce pays a été rendu en quelques décennies.

 

Voilà une province qui aurait pu devenir la Californie de l’Afrique mais qui, sans cesse attirée par un tropisme mortifère un irrésistible goût pour la merdification, est devenue une sorte de machin brejnevien grotesque, encroûté dans une fierté stérile et dans la dénégation de ses responsabilités.

 

Pays ruiné, pays dont on a honte de faire partie (honte souvent retournée en « fierté » disproportionnée), pays qui se coule lui-même par l’épuration systématique de tout apport occidental, par la persécution systématique des minorités chrétiennes et kabyles, jamais assez repu d’uniformisation et de nivellement vers le bas, à savoir vers l’arabisation et l’islamisation, garanties à toute épreuve d’immobilisme intellectuel et de stagnation économique.

 

Bouteflika.jpgJe sais bien que l’on est à une époque où « on ne peut rien dire », une époque où c’est raciste de dire la vérité sur ce pays à commencer par celle-ci : les Algériens n’ont rien foutu de bon ni rien construit de beau depuis l’indépendance. Allez-y voir à Alger. Il n’y a rien là bas qui fonctionne qui ne soit pas français ou chinois. L’énergie, le BTP, le transport tout… A côté de ça, il y a ce tintamarre permanent pour les « martyrs ». Il y a le monument des martyrs le cimetière des martyrs la rue des martyrs l’esplanade des martyrs… Martyrs tués par les méchants blancs cela va sans dire. Pourtant, cela reste à prouver. Lorsqu’on sait qu’à l’indépendance la première initiative du FLN, le parti encore au pouvoir aujourd’hui, fut de massacrer dans des conditions abominables plus de 100 000 « harkis », c’est à ne plus comprendre qui sont les bourreaux et qui sont les martyrs.

 

priere musulmanS’il y a bien une raison pour laquelle je n’ai à priori aucune sympathie pour les CPF c’est parce que je hais d’instinct leur lâcheté sur les questions relatives à leur identité ethnoculturelle. Il n’y en a pas un seul pour inventer son propre parcours. Tous ils copient, ils suivent. Pourtant ils se la jouent rebelles hein… C’est là leur défouloir : appliquer à la France la rage vengeresse qu’ils n’on pas les couilles d’appliquer à leur pays d’origine, pourtant le vrai responsable de tous leurs maux.

 

S’il y a une révolte là bas souhaitons qu’elle soit brève et non sanglante. Souhaitons que la clique du FLN se fasse dégager avec des coups de pied au cul et se trisse par avion vers un désert bien infâme peuplé de scorpions et de serpents, univers à la mesure de leur capacité d’innovation prouvée et éprouvée, car il faut the right man at the right place.

 

tshirtsracailles.jpgUn pays uniformisé au point que la population se compose à 98% de muslims n’a aucune leçon de tolérance à donner au monde. Un pays dont l’histoire est jalonnée de massacres de masse, de corruption et d’immobilisme n’a que le droit de fermer se gueule et de demander humblement de l’aide.

 

Le « bled » je m’en souviens très bien. C’est très laid et très anxiogène. Cela se sent lorsqu’on y est : il y a là un truc qui déconne, et les « mystères de l’orient » n’ont en réalité rien de mystérieux et ne sauraient faire oublier un diffus mais constant sentiment de malaise. Le bled en été, lorsque 40% de chômage astreignent à résidence presque toute la population masculine de moins de trente ans, le climat brûlant catalyse ensemble les derniers éléments tangibles du paysage, goudron, ordures, et chats errants maintenant ainsi en état de perpétuelle ébullition une population pourrie par les ragots de palier et jalousies et terrorisée par un islam obscurantiste qu’il convient surtout de ne jamais offenser, population qui surnage en promiscuité étroite dans des HLM qui feraient passer les barres de Grigny pour des résidences de luxe. Oui parfaitement, la France même en HLM c’est un luxe. C’est à croire qu’ils ont oublié d’où ils viennent.

 

Source

Commenter cet article