Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

L’immigration, selon que tu sois riche ou pauvre…

2 Septembre 2009, 14:17pm

Publié par Thomas Joly

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui te conduit en taxi.

l’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui tague ton métro.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est une nounou africaine qui dit a ton enfant « mets ton blouson ».

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est l’enfant de cette nounou qui dit a ton gamin « donne moi ton portable ».

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui pose tes fenêtres.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui casse tes vitres.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est 1 femme de ménage dans ton appart.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est 217 Africains dans ton immeuble.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui répare ta bagnole.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui brûle la tienne.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui répare ton ascenseur.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui détruit le tien à coups de marteau.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un écrivain russe.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est un dealer marocain.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un intellectuel étranger qui t’ouvre sur le monde chaque matin dans ton journal.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est quinze analphabètes aggressifs qui t’empêchent de sortir de chez toi le soir.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un subordonné.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est un collègue.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un tag sur une toile dans une galerie d’art.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est un graffiti sur ta voiture.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est chaque jour un regard sur l’Autre.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est chaque soir quinze regards sur soi.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un footballeur dans un tournoi.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est ta fille dans une tournante.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui fait baisser les salaires que tu verses.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui fait baisser le salaire que tu touches.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est une balle dans la lucarne pendant la coupe du monde.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est une balle dans l’épaule après la fête de la musique.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un restaurant exotique qui s’ouvre.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est tous les commerces locaux qui ferment.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un vigile qui protège ton usine.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est un délinquant qui détruit ton quartier.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est une mannequin russe.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est une obèse en burka.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est ton garde du corps.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est ton agresseur.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un consommateur qui dope les ventes de ton usine.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est un dealer qui vend sa dope dans ton quartier.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est 1% des élèves de l’école d’ingénieurs de tes enfants.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est 90% des élèves du lycée technique de tes gosses.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui nettoie ta merde.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui pisse dans ton hall.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui chante a la radio.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui joue du tam-tam sous tes fenêtres.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est 30 jours de vacances au Maroc.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est 30 Marocains dans ton camping.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est Noureyev.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est Diam’s.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un concept.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est tes voisins du dessus.

 

Source

Commenter cet article

VL 02/09/2009 16:38

Au début on sourit puis on s'aperçoit que c'est la triste réalité.

thibault 02/09/2009 16:25

Tellement vrai. Il faudrait envoyer cela à Madame Cayeux. Cela lui plairait.