Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Les manouches investissent Beauvais et Compiègne

3 Août 2009, 10:22am

Publié par Thomas Joly

Hier après-midi, 250 caravanes de manouches (appelés pudiquement "gens du voyage") se sont installés illégalement, comme d'habitude, aux abords du plan d'eau du Canada à Beauvais, pour le plus grand déplaisir des promeneurs et des vacanciers qui sont nombreux à fréquenter cet endroit l'été.

La police n'a fait qu'assister à l'installation des nomades qui se sont raccordés immédiatement à une bouche incendie pour avoir de l'eau et ont pris contact avec EDF pour l'électricité, inutile de préciser que ces frais seront pour le contribuable beauvaisien ainsi que le coût du nettoyage à leur départ des lieux qui seront bien sûr souillés.

Les manouches expliquent cette installation sauvage par un prétendu manque de place à l'aire d'accueil réservée à cet effet. Aire d'accueil régulièrement saccagée et dégradée par ceux qui y passent...

Beauvais n'est pas la seule commune de l'Oise touchée par cette irruption de nuisibles puisque la bonne ville de Compiègne a également vu déboulé hier une centaine de caravanes qui se sont installées pour un "rassemblement évangélique", prétexte éculé pour susciter l'indulgence des autorités devant tant de piété.

En raison de la lâcheté des pouvoirs publics, Beauvaisiens et Compiègnois devront donc subir la promiscuité avec ces asociaux qui ne manquent jamais de faire augmenter de manière exponentielle la délinquance là où ils se trouvent.

Commenter cet article

Sarrazin Florian 20/08/2009 13:54

En se moment les manouches ont investient le camp millitaire de couvron qui se situ a 30 minute de chez moi, il y a u déja plusieur voles de constaté. En se moment on vi dans la peur. Moi et mon pére chasson, alor on a des armes et on est prés a se défendre si c'est enfants de salops rentre dans notre maison

COMPIEGNE 03/08/2009 11:58

A Compiègne les manouches se sont installés au Clos des Roses. ça devrait se friter avec les racailles africaines locales !