Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Lois sur l'immigration clandestine en Italie : de quoi se mêle Bruxelles ?

4 Juillet 2009, 07:57am

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

Carl Lang et Le Parti de la France félicitent le Parlement italien qui a adopté hier le projet de loi du gouvernement de Silvio Berlusconi visant à renforcer les condamnations financières et judiciaires à l'encontre des immigrants illégaux. Cette loi qui durcit l'arsenal judiciaire anti-immigration, introduit un délit d'immigration clandestine puni d'une amende de 5 000 à 10 000 euros, assortie d'une expulsion immédiate. Elle rend également obligatoire la présentation du permis de séjour ou du passeport pour déclarer la naissance d'un enfant et les marchands de sommeil risqueront aussi jusqu'à 3 ans de prison en cas de location à des illégaux.

Carl Lang et le Parti de la France dénoncent les premières réactions de la Commission européenne qui, par la voix de son commissaire chargé de la Justice, de la Sécurité et des Libertés, le Français, Jacques Barrot, a immédiatement souhaité étudier la conformité de cette loi italienne avec le droit communautaire, arguant que l'Union européenne, "n'acceptait pas de mesures générales "et que les contrôles devaient être "individuels", "ciblés" et "proportionnels" et, qu'enfin, "des règles d'expulsion automatique pour des catégories entières ne sont pas acceptables".


Mais de quoi se mêle la Commission européenne ?


Alors que dans tous les pays de l'Union européenne l'immigration clandestine est un phénomène en croissance exponentielle, l'Italie grâce à cette loi, rompt enfin avec le bien pensant européen coupable et irresponsable fondée sur une politique active d'immigration.


Les volontés de résistance nationale et les droits des peuples européens à rester eux-mêmes doivent être affirmés.

Commenter cet article