Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Parlez-moi d’emprunt ! (par Patrick Parment)

2 Juillet 2009, 12:33pm

Publié par Thomas Joly

De vous à moi, j'avoue ne pas comprendre grand chose aux problèmes d'argent et encore moins à ses techniques. Faute d'en avoir, je suis soulagé du souci de le préserver. Un jour, j'ai eu l'occasion d'interroger un homme riche qui m'a avoué que ne faire que du fric n'était pas très enrichissant, que c'était même un exercice assez pauvre intellectuellement. Je veux bien le croire. L'argent pour l'argent, il me semble que Charles Péguy a écrit quelque chose là-dessus. Mais, du couple frénétique qui multiplie les casse-croûte genre Kouchner-Ockrent aux finances de l'Etat, il y a une marge. Je pense. Sinon, y a qu'à coller Attali aux finances et roulez, jeunesse ! Je n'ai plus le souvenir de ce qu'avait fait Fafa (Fabius) dans le bouclar, mais Mitterrand lui doit la reconversion-mutation du socialisme au capitalisme d'affaires. Il y a des mecs qui se sont goinfrés en Bourse. L'un d'eux m'a avoué s‘être offert sa première Ferrari (pas la speakerine).


Saharcausie n'a finalement pas de pot, il a loupé les années-fric vu qu'il est passé direct aux années de plomb. Merci Madoff, un mec de la famille pourtant. Donc, Saharcausie, qui n'arrive pas à s'en sortir, semble-t-il, a décidé de lancer un grand emprunt auprès des Français.


Il se fout de nous ou quoi ? D'abord, c'est qui "les Français" ? Essentiellement la classe moyenne, celle sur laquelle on tape sans cesse. Celle qui a déjà renfloué le Crédit lyonnais, celle qui a prêté de l'argent aux banques suite à toutes leurs conneries en Bourse en achetant des Madoff pourris (je généralise), celle-là même que les banquiers - hein Bouton...de culotte - enquiquinent en permanence au moindre découvert, celle-là même encore des petits patrons à qui ces mêmes banquiers véreux refusent des crédits pour payer leurs ouvriers. Ces banquiers et ce système bancaire le plus pourri de la planète et contre lequel l'Etat français ne fait rien !

 

Un emprunt ? Autrement dit, hypothéquer un peu plus notre avenir alors que les intérêts de notre dette, déjà faramineuse, ne cessent de grimper ? Et grâce à qui, à votre avis ?


Et si l'on faisait des économies, en taillant dans le train de vie de l'Etat ? Quelques pistes. On pourrait commencer par supprimer le Sénat. On pourrait ensuite regrouper, en éliminant les personnels des conseils généraux et régionaux. On pourrait expertiser les dépenses de santé, les comptes sociaux, notamment tout ce qui touche de près ou de loin à l'immigration, éradiquer tous les comités Théodule genre la Halde. On n'a que l'embarras du choix. Surtout, si c'est pas politiquement correct ! Il ne manque que la volonté politique. Comme d'habitude.


Alors, parlons-en de cet emprunt, car là aussi il y a de quoi se marrer franchement. Figurez-vous que Fillon, ce fou du volant, a convié ses ministres à un séminaire pour leur demander d'avoir des idées sur l'emploi de cet emprunt ! On rêve. Autrement dit, ce gouvernement de baltringues ne sait pas quoi faire de cet emprunt. Sarkozy a dû balancer cette idée suite à une partie de " fumage " de moquette un soir d'ennui avec sa chanteuse. Demander à un ministre d'avoir des idées ? C'est comme demander à Yann Arthus-Bertrand d'être écolo.


On va continuer encore longtemps à prendre les Gaulois pour des imbéciles ?

Source

Commenter cet article