Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Résistance à la disparition de la Nation (par Pierre Descaves)

17 Juin 2009, 09:47am

Publié par Thomas Joly

Vous les avez entendus pousser leurs cris de victoire. Le frénétique SARKOZY et le pédomane COHN-BENDIT ont gagné les élections européennes. Sonnez clairons, battez tambours.

 

« SARKOZY akbar et COHN-BENDIT est son prophète »

 

Pourtant,à bien regarder les résultats, où donc est cette victoire ?

 

Le vainqueur supposé n'a réuni qu'un électeur sur dix malgré une campagne éhontée de partialité de toute la classe médiatique. L'autre vainqueur n'a réuni sur sa liste composite que les 2/3 d'un électeur sur dix.

 

Même en pourcentage, les deux pseudos vainqueurs représentent moins de 18% des électeurs.

 

Alors qui est le véritable vainqueur de cette élection ?

 

C'est la Nation, c'est la Patrie, c'est la France profonde, venue de la nuit des temps,et qui refuse de disparaître dans le magma européiste.

 

Ceux qui ont refusé de participer à cette mascarade, d'écouter ce concert de mensonges, de tromperies, de truquages de la réalité. Les vrais vainqueurs sont ceux qui n'ont pas voulu prêter leur concours à cette élection de dupes.

 

Les abstentionnistes ont représenté six électeurs sur dix, soit trois fois plus que les prétendus vainqueurs. Leur nombre est très proche d'ailleurs de celui des électeurs ayant renvoyé aux poubelles de l'histoire la constitution pour l'Europe défendue par toute la caste politique et médiatique. Le peuple contre les élus. Le peuple contre les médias menteurs et désinformateurs.

 

Les uns, comme les autres, acharnés à détruire une nation née il y a un millénaire et demi, que son peuple a toujours défendue au prix de sa sueur, de ses larmes et de son sang.

 

Que peuvent comprendre à cet attachement à la Patrie ces pauvres pantins qui ne voient guère plus loin que la prochaine campagne électorale. Pour eux seule l'investiture compte, pas les convictions, pas la pérennité du peuple, pas la conservation du territoire que nos ancêtres nous ont légué à charge de le transmettre à nos descendants.

 

Alors mes amis courage. Rien n'est encore perdu. Le peuple français, dans ses profondeurs, va se réveiller. Il va s'organiser pour résister et les lendemains ne chanteront sans doute pas pour ceux qui nous auront ainsi trahis.


Pierre Descaves
Ancien député
Président du groupe Patrie et Liberté au Conseil régional de Picardie


Source

Commenter cet article