Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le souk ou la kasbah ? (par Philippe Régniez)

22 Mai 2009, 07:48am

Publié par Thomas Joly

On vient d'apprendre qu'un des beaux frères du Garde des Sceaux, Abdelghami S., serait impliqué dans une affaire d'agression sexuelle sur mineur. On sait également qu'un frère (ou deux, excusez-nous ce manque de précision, mais l'on finit par s'y perdre) de ce même Garde des Sceaux est impliqué dans des affaires de trafic de stupéfiants, et que, bien que bénéficiant d'un traitement de faveur, il ferait quand même des passages en prison.


Toujours dans le même registre, le grand frère du secrétaire d'Etat Fadela Amara, de son nom Hassein Amara, a été condamné pour cambriolage et meurtre (Il aurait bénéficié de la faveur d'un certain Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'intérieur, qui lui aurai permis d'obtenir un titre de séjour alors qu'il purgeait sa peine de seize ans de prison). Jack Lang, quant à lui, a un frère coupable d'homicide. Arrêtons-là. Ces personnes ne sont certes pas responsables de crimes commis par autrui, même par des membres de leur famille, mais tout cela crée malgré tout une ambiance bizarre dans un gouvernement. Loin est le temps où l'on ne devait rien reprocher à l'épouse de César.


Parlant du Garde des Sceaux, Mme Rachida Dati, ses échanges avec son prédécesseur Mme Guigou viennent de faire l'objet de commentaires peu flatteurs, en effet les deux femmes s'insultent comme des marchandes de poisson dans un souk de Bâb el Oued. Et voilà le niveau de ceux qui ont la responsabilité de l'Etat, il est à remarquer que - bien qu'il ne faille pas généraliser - l'origine raciale et culturelle de toutes ces personnes n'est peut-être pas étrangère à la chose. Mais, gardons espoir, peut-être irons nous plus loin dans ce passionnant voyage vers le primitivisme, si l'on découvre un jour des affaires de cannibalisme ou de magie vaudou dans l'entourage de Rama Yade (quel scoop pour des journalistes).


Décidemment, nous sommes bien loin de Clovis, de Charlemagne et de Saint Louis, sans parler des légendaires chevaliers de la Table Ronde du roi Arthur.


Source 

Commenter cet article