Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Carl Lang à Valenciennes et à Toulouse

3 Avril 2009, 09:58am

Publié par Thomas Joly

Hier, jeudi 2 avril, Carl LANG, député européen et président du Parti de la France tenait une conférence de presse à Valenciennes en présence de Dominique Slabolepszy, conseiller régional et délégué départemental du PDF et de Yann Phélippeau, secrétaire régional du MNR.


Il a rappelé que le Mouvement National Républicain et la Nouvelle Droite Populaire de Robert Spieler soutenaient activement l'action et la candidature de Carl Lang pour les prochaines européennes de 7 juin 2009 et qu'ils entendaient participer tous ensemble au Renouveau de la droite nationale en France.


Une droite nationale qui n'est plus aujourd'hui représentée par le Front familial résiduel.


Carl LANG a aussi rappelé que l'arrêt immédiat de l'immigration en France était une condition nécessaire à toute relance économique et ce, surtout pendant la crise économique et sociale que nous subissons.

Voir aussi l'article de la Voix du Nord


Carl LANG, député européen et président du Parti de la France et Bernard ANTONY, président de Chrétienté Solidarité et du Mouvement du Pays Libre ont apporté leur soutien à Jean-Claude MARTINEZ, député européen et président de la Maison de la vie et des Libertés, lors d'une conférence de presse qui s'est tenue à Toulouse le 30 mars.


Jean-Claude Martinez sera tête de liste dans la région Sud-ouest pour les élections européennes du 7 juin et est soutenu par Le Parti de la France.


Il a insisté sur son grand enracinement dans le monde rural et son action sans faille pour la défense des agriculteurs, des éleveurs et des viticulteurs de la grande région Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Aquitaine au sein du Parlement européen depuis près de vingt ans.


Lors de cette conférence de presse, Carl LANG a défendu le patriotisme économique et social, condition essentielle à un Renouveau national et européen.


Bernard ANTONY a quant à lui rappelé qu'outre les dangers économiques et sociaux qui frappent la France, la menace du totalitarisme islamiste était plus que jamais présente.

Voir aussi l'article de la Dépêche du Midi

Commenter cet article