Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Création du groupe Patrie et Liberté au Conseil régional de Picardie

13 Mars 2009, 19:49pm

Publié par Thomas Joly

Aujourd'hui, vendredi 13 mars, le Président du Conseil régional a acté officiellement, en session plénière, la création du groupe Patrie et Liberté composé de Pierre Descaves, Annie Fouet, Monique Chapel et moi-même. Pierre Descaves, militant historique de la cause nationale, préside ce groupe.

Exclus du Front National en raison de notre soutien à Carl Lang, candidat légitime de la droite nationale aux élections européennes sur la circonscription Nord-Ouest, et de notre désaccord avec la ligne politique calamiteuse de la nouvelle direction du Front National dirigé de fait par Marine Le Pen et sa cour depuis un certain temps, nous n'avions d'autre choix que de former un nouveau groupe au Conseil régional de Picardie où nous continuerons à défendre les intérêts des Picards. Fidèles à nos engagements, nous demeurons des nationalistes assumés et intransigeants au service de nos électeurs.

Je communiquerai très prochainement les nouvelles coordonnées de notre groupe (téléphone, fax, e-mail) dès que notre installation sera terminée.

Commenter cet article

david 13/07/2009 15:46

merci a vous et votre groupe qui represente au mieux et au plus juste ce que pense un bon nombre de francais. la france n'est pas extremiste mais patriotique et nationaliste. les francais ne sont pas racistes ils souhaitent juste proteger leur valeur et leur patrie.comment pourrions nous accepter une culture qui n'est pas la notre.c'est ke font un grande nombre d'etrangers en france.nous imposer leur culture....ainsi la création de votre groupe me ravie et je la soutient. ce protectionnime europeen et nationale ke vous soutenez et la veritable solution au probleme.continuez car bon nombre de personnes pensent ainsi, car vous etes modérés sur la solution pas comme d'autres irait facilement dans l'extrémismes et la provocation.
allez y

Nation 18/03/2009 15:07

Les 4 conseillers régionaux du groupe Patrie et Liberté ont eu parfaitement raison de ne plus faire partie d'un groupe qui ne voulait plus d'eux !

D'ailleurs, il est assez bizarre de voir Pierre Descaves et Michel Guiniot ne plus faire partie du même groupe à la région. Eux qui semblaient si proches.

En plus, il est de notoriété publique que Guiniot n'a jamais été un farouche mariniste. C'est à se demander s'il reste au Front pour des raisons politiques...

Paul Pittet 16/03/2009 19:06

Pour répondre à Claude Straub.
Tu parles d’une « manière sournoise »
Permets-moi de te dire que tu fais de la désinformation.
Membre du bureau départemental toi-même tu savais pertinemment bien qu’elle était
la position de la majorité de ce bureau, secrétaire départemental compris, contre les choix politiques et idéologiques de Marine Le Pen. Nous en avions les uns et les autres souvent parlé très ouvertement depuis plusieurs années. Les derniers temps, nous avions formulé l’intention de soutenir Carl et en toute transparence. Les conseillers régionaux ont formé un nouveau groupe, suite à leur exclusion du FN pour soutien à Carl Lang.

STRAUB Claude 16/03/2009 19:02

Ce que je voulais dire, c’est que votre choix était déjà fait avant votre exclusion et que lors de la dernière réunion, vous nous avez mis devant un fait acquis. Quand à ma comparaison, elle n’est pas si cocasse que ça, vu la suite des événements, suite qui risque de se reproduire avec cette nouvelle scission, on verra le résultat aux prochaines élections avec peut-être un bon score pour les nationalistes, mais éventuellement moins d’élus.

STRAUB Claude 16/03/2009 15:29

Vous-vous êtes exclus vous-même du Front en formant, d’une manière sournoise, un groupe dissident à l’insu de autres membres du bureau et sans pétition préalable auprès des militants du grand Nord-Ouest, à l’instar de Mégret, mais ne dites pas que vous avez étés exclus en raison de votre soutient à Carl Lang, seul candidat légitime à vos yeux, candidat très valable certes, mais non inaliénable.
Je voudrais également savoir en quoi la politique du Front serait plus calamiteuse que la vôtre ?

Thomas Joly 16/03/2009 16:12



Cher Monsieur Straub,

En quoi avons-nous, mes collègues et moi, formé "un groupe dissident de manière sournoise" ? Nous avons rendu notre choix public et nous en sommes expliqués de la manière la plus franche
possible lors de la réunion de bureau du FN 60 du 3 février dernier à laquelle vous participiez. Nous aurions du faire, selon vous, une pétition auprés des militants du grand nord-ouest
? Quel rapport avec notre choix politique ? Où êtes-vous donc allé chercher ça ? Il semble qu'il règne chez vous une grande confusion. En outre, vu le nombre de soutiens que nous recevons de
toute la Picardie, notre démarche est particulièrement bien accueillie.

Quant à votre comparaison avec Bruno Mégret, elle est tout d'abord cocasse car vous l'avez vous-même suivi en 1998. Elle est ensuite infondée puisque Mégret a voulu prendre le contrôle du Front
National en 1998 alors que les nationalistes qui suivent Carl Lang n'ont jamais eu cette intention.

Notre exclusion du FN a pour motif : "soutien à une candidature dissidente". Je tiens à votre disposition le recommandé avec AR du FN. Seulement pour nous, la candidature dissidente de
la droite nationale est celle de Marine Le Pen qui est venue se parachuter sur la région Nord-Ouest par crainte de ne pas être réélue en Île-de-France et pour se débarrasser d'un rival dans la
succession à la présidence du FN.

Enfin, il apparaît clairement que la nouvelle direction du Front National est obsédée par une normalisation médiatique qui consiste à plaire aux médias du Système et à des gens qui ne voteront
jamais pour la droite nationale, alors même que l'électorat patriote se réfugie chez Sarkozy ou dans l'abstention.

Il est vital pour la droite nationale de mener son action politique en fonction de la défense de notre identité ethnique, culturelle et spirituelle. Et non pas de l'orienter en fonction de l'air
du temps et de la censure médiatique.

Nous sommes nationalistes et fiers de l'être. Nous resterons fidèles à nos engagements idéologiques qui consistent à défendre la France et les Français d'abord, sans concession ni compromis.

Cordialement.