Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Développement de la vidéo-surveillance à Beauvais

10 Mars 2009, 14:10pm

Publié par Thomas Joly

Je ne peux que me réjouir du - hélas très lent - développement de la vidéo-surveillance à Beauvais puisque de 18, la ville-préfecture de l'Oise va passer à 50 caméras d'ici 3 ans.

Si cette mesure de bon sens va faire pousser des cris d'orfraies à la gauche beauvaisienne, toujours du côté des délinquants au nom des "libertés individuelles", encore faut-il que cette vidéo-protection serve à quelque chose.

En effet, l'intérêt d'un tel dispositif est de pouvoir intervenir rapidement lors d'un méfait constaté ou bien d'identifier la racaille qui agresse, vole et dégrade pour procéder à des arrestations puis des condamnations. Ce qui n'entre pas vraiment dans les objectifs de Madame Cayeux et des autorités publiques qui s'autofélicitent chaque mois d'une baisse mensongère de la délinquance à Beauvais.

Espérons aussi que ces caméras ne serviront pas à traquer toujours plus les automobilistes vaches-à-lait pendant que les voyous dealent en toute quiétude dans certains quartiers dits "sensibles".

Commenter cet article

Dédé fils 11/03/2009 22:29

Je ne sais pas si l’on peut se réjouir d’une telle mesure, car sous couverture de délinquance on flic tout le monde pour un oui ou pour un non. Ce même gouvernement à aboli la double peine pour les délinquants étranger, laisse les clandestins sur notre sol (de quoi vivent-ils ?) ce foutre de nous, et maintenant on voudrait nous faire avaler que les caméras vont être là pour la sécurité !!!!
Retour au pays de toute la famille, je dis bien de toute la famille, pour les délinquants étrangers lorsqu’un membre de cette même famille commet un acte suffisamment grave, démontrant qu’il ne pourra pas s’intégrer parmi le peuple français, etc.
Et je crois que nous aurons besoin de bien moins de vidéo-surveillance.

Beauvaisien 11/03/2009 08:51

En effet, pas sûr que ces caméras servent à arrêter la racaille.