Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Derniers articles sur Nations Presse Info

4 Septembre 2008, 07:46am

Publié par Thomas Joly

Mes derniers articles sur NPI :

http://www.nationspresse.info/?p=5405 Picardie : le scandale des aides aux étudiants étrangers

http://www.nationspresse.info/?p=5529 Calais : un clandestion viole une journaliste

http://www.nationspresse.info/?p=5569 Election législative partielle en Eure-et-Loir

http://www.nationspresse.info/?p=5630 George Bush bourré comme un coing à Pékin ?

http://www.nationspresse.info/?p=5907 Benoît XVI : "il faut éradiquer les causes de l'immigration illégale"

http://www.nationspresse.info/?p=6212 Pays-Bas : répression judiciaire contre les blogs politiquement incorrects

Commenter cet article

Les usines Spontex et Mapa bientôt vendues ? 05/09/2008 12:12

e matin, la direction de Spontex tentera de rassurer ses salariés lors d’une réunion extraordinaire du comité d’entreprise. Mapa pourrait aussi être vendu.
David Livois | 05.09.2008, 07h00







COUP de tonnerre ou fausse alerte ? Spontex, entreprise historique de la ville de Beauvais, est à vendre. Son propriétaire, la multinationale Total, souhaite en effet céder ses activités grand public confiées jusqu’alors à sa filiale chimie, la société Hutchinson. Parmi ces activités : la fabrication d’éponges évidemment mais aussi de préservatifs et… de gants de vaisselle. Autrement dit, Spontex et ses 285 salariés ne sont pas les seuls concernés. Basée à Liancourt, la société Mapa qui emploie 120 personnes, pourrait, elle aussi, être vendue. La Société générale est en tout cas chargée de dénicher de potentiels acquéreurs.

D’abord évoquées dans un article du « Figaro », les premières rumeurs de cette mise en vente remontent au 13 juin. « A l’époque, j’ai immédiatement demandé confirmation à Eric Perrot, directeur général d’Hutchinson, explique José Bailadeira, responsable CGT et secrétaire du comité d’entreprise de Spontex. Il m’a répondu avoir entendu la nouvelle à la radio mais m’a affirmé n’être au courant de rien… »

Total veut se désengager des activités grand public

La nouvelle est pourtant validée fin août, lors de l’université d’été du Medef organisée à la prestigieuse Ecole polytechnique. A cette occasion, Christophe de Margerie, grand patron de Total, a répété vouloir se désengager des activités grand public. « Il n’y a plus de doute, poursuit José Bailadeira. L’annonce m’a même été confirmée par Eric Perrot et Didier Riquier, directeur industriel de Mapa-Spontex. »

Au sein de l’entreprise Spontex, l’annonce des projets de Total a fait couler un peu d’encre et beaucoup de salive. « Les salariés sont inquiets et parlent beaucoup entre eux, admet Didier Riquier. Plusieurs m’ont posé des questions et je comprends leurs inquiétudes mais, pour l’instant, rien n’est fait. Ni Spontex ni Mapa ne sont à vendre. Pour vendre, il faut un acheteur. Dans l’état actuel des choses, la Société générale a juste été mandatée pour une exploration de marché. »

Reste que les craintes du personnel existent bel et bien. Des craintes que la direction tâchera d’atténuer ce matin, à 10 heures, lors d’une réunion extraordinaire du comité d’entreprise. « Qui seront les acquéreurs ? interroge la CGT. Des industriels ou des investisseurs style fonds de pension. Dans tous les cas, nous serons vigilants et prêts à agir si nous estimons que cette vente est néfaste à la pérennité de notre entreprise. » Même discours du côté de la mairie de Beauvais où après le triste épisode Bosch, on ne tient pas trop à voir une deuxième entreprise quitter la ville. Le service économie de l’Agglomération du Beauvaisis a d’ores et déjà sollicité un rendez-vous auprès des responsables de

V L 05/09/2008 08:49

Un site très sympa et de bons articles de votre part.

Thibault 04/09/2008 16:59

Monsieur Joly vos articles sur NPI sont à contre courant de pas mal d'articles car entendre le même son de cloche.

Le décalage des dépêches de Novopress et de NPI c'est un tout petit peu dommage, car y a des choses que j'ai déjà lu sur novo ou sur le salon beige quand j'arrive sur nation presse