Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Compte-rendu de la conférence de presse de Jean-Marie Le Pen

3 Mars 2008, 09:40am

Publié par Thomas Joly

01-03-08-venue-Le-Pen-030.jpgJean-Marie Le Pen est venu samedi en fin d'après-midi à Beauvais pour une conférence de presse de soutien aux candidats du département pour les élections municipales et cantonales. Le Président du Front National a recadré ces élections locales dans un contexte national en appelant les électeurs à sanctionner le gouvernement Sarkozy en votant pour les candidats du Front National qui, eux, ne les ont jamais trahis.


Rappelant le danger et le poids énorme de l'immigration massive, cause principale de tous les problèmes rencontrés par les Français, Jean-Marie Le Pen a évoqué également l'insécurité toujours plus forte et la crise désastreuse du pouvoir d'achat, conséquence de la politique libre-échangiste de nos gouvernants.

Après avoir répondu aux questions des journalistes, Jean-Marie Le Pen a partagé le verre de l'amitié avec la centaine de candidats et militants présents.

A l'extérieur, quelques dizaines de pouilleux de la LCR sont venus brailler leur haine et jouer du tam-tam. La police n'est curieusement pas intervenue, laissant notre service d'ordre au contact des manifestants. Heureusement, aucun incident ne fut à déplorer.01-03-08-venue-Le-Pen-021.jpg

Au sein de ces grands démocrates, on pouvait reconnaître la très distinguée tête de liste LCR, Martine Souday, l'écolo-gauchiste Lecuru, la toujours planante Madame Bennezon (qui ne réclamait rien de moins qu'une entrevue avec Jean-Marie Le Pen !), le très classieux socialiste Gérard Caullier multipliant les doigts d'honneur à notre attention et la tête de liste du PS, Sylvie Houssin, dans un état second, traversant le hall de l'hôtel à la recherche d'une quelconque provocation puis rejoignant dehors ses maigres troupes pour hurler avec les loups sous une banderole du Parti Socialiste.
Tout ce petit monde était sans doute là au nom de la démocratie, de la tolérance, de la liberté d'expression et du libre choix politique. Pitoyable spectacle de la part de ces clowns grotesques qui n'ont décidément rien à proposer aux Beauvaisiens.

Pour autant, une amorce de dialogue constructif  a pu s'instaurer entre des membres de l'association Beauvais Nouvelle Génération et moi-même ainsi que Michel Guiniot afin de clarifier un malentendu à propos d'un article sur ce blog. Je précise donc que je n'ai jamais dénié la qualité de Français à part entière à ces personnes et c'est tout à leur honneur de la mettre en avant, ayant juste évoqué leurs origines maghrébines (voir l'article que j'assume totalement : http://thomasjolyfn.over-blog.com/article-12970443-6.html#anchorComment). 
Dommage que ces personnes raisonnables avec qui il est possible d'avoir un échange d'idées contradictoires de manière courtoise se mêlent à l'extrême-gauche dans ce type de rassemblement anti-démocratique qui s'est dispersé peu après.

Commenter cet article

Dédé Fils 07/03/2008 22:09

Bonjour

Pour répondre à Boniface.

Dixit : Nous ne sommes pas des crasseux.

Quelle triste journée pour la « démocratie » et pour BEAUVAIS.
J’étais présent ce jour où Monsieur Joly, arrivant avec son équipe pour distribuer son programme, tout comme étaient présentes les autres listes : Agnès Petit, Cayeux, vert, FN etc., et bien sûr comme l’écrit M Joly la gauche LCR. « Révolutionnaire » comme ils se complaisent à le faire entendre.

Une équipe qu’Ali Baba et les 40 voleurs auraient envié à notre ville.

Voici donc M Joly prenant place entre la poissonnerie et le café des Halles face à la place du même nom.
De la poissonnerie j’ai pu voir que l’engeance LCR prendre à partie M Joly, alors qu’il venait à peine d’arriver. Ces échevelés se comportant plus comme une bande de brigands que comme des personnes respectables dont nous serions en droit d’attendre d’une liste qui se présente pour, théoriquement « représenter » BEAUVAIS et le peuple.
J’aurais pu croire à certaines de leurs théories, avant cette journée, si je n’avais pas constaté de mes yeux l’agression verbale, haineuse de ces gens qui, de plus, faisant corps, s’avancèrent d’un pas menaçant vers M Joly, celui-ci loin de se laisser abattre ne manqua pas de les remettre en place. Leurs « courageux » propos à son égard on vite coupés cours lorsqu’ils se sont aperçus que son équipe de militants l’accompagnait.
Persistant dans l’imbécillité qui les caractérise, et cela est dommage pour les gens d’instruction qui les suivent. Ceux-ci vociféraient leur grande théorie habituelle : NON aux racistes, NON aux racistes, NON aux racistes… LES fascistes dehors… braillaient-ils à gorge rompue. Ces gauchistes LCR pensaient s’allouer là, l’attention des personnes à proximité de la place.
Mon constat est que : ce que l’on connaît le mieux c’est ce dont on est soit même bien imprégné.

Pitoyable spectacle de cette gauche ne représentant en rien la liberté d’expression.

De ces braillements, vides de tout sens, ceux-ci pensaient sûrement faire un écran de fumée aux yeux des BEAUVAISIENS. Pensant, peut-être, que cela serait suffisant pour se racheter une vertu et occultant par la même les MILLIONS de victimes du communisme, Staline, Lénine, Mao, Pol Pot… qui ont massacré leur propre peuple sous couverture d’idéologie […] mais surtout ont massacré ceux qui ne pensaient pas comme eux, phénomène que nous avons vu reproduit par ces psychopathes patentés de la LCR place des Halles ce jour là.

Cela n’a pas suffi pour autant car, l’œil aguerri, j’ai remarqué que deux individus « estampillés » nouveaux Français sont venus en faction s’asseoir à l’angle du café des Halles, de toute évidence en renfort.
Quelle peut donc être la réelle idéologie de celui qui à fait appel à ces nervis pour en découdre par le simple fait qu’un candidat tel que M Joly me prêche pas le même programme qu’eux ? Et défend avant tous les Français.
Nous sommes plus proches d’une attitude caractéristique des gangs, que de gens honnêtes et dignes de moralités pour prétendre constituer une liste et être sur cette même liste.

Sur le programme LCR il est indiqué :

(Pour une GAUCHE DE LUTTE … qui sauront vous écouter et se faire entendre. Pour BEAUVAIS NOTRE PROGRAMME La démocratie municipale ne peut ce limiter […] une démocratie réelle implique donc de donner les moyens à toutes les couches de la population.)

On croirait rêver. Je vous laisse, BEAUVAISIEN, seul juge.

boniface 05/03/2008 13:50

nous sommes pas des crasseux mais toi tu es raciste à 100% mais tu vas pas dans les quartiers

Thomas Joly 05/03/2008 14:09

Monsieur Boniface,Ce n'est pas être raciste que d'être patriote et francophile. Vos raccourcis réducteurs sont déplorables.Quant aux "quartiers", j'y vais régulièrement et y rencontrent les habitants qui subissent l'immigration, l'insécurité physique et sociale, la précarité et l'abandon par les politiciens du Système. D'ailleurs, une  partie de mes colistiers sont issus de la ZUP Argentine et du quartier St-Jean.Vous vous êtes personnellement illustré lors du tractage du marché samedi où vos propres camarades ont du vous contenir et vous calmer tant vous étiez incapable de vous maîtriser, vociférant et menaçant mes militants ainsi que moi-même.Nos idées politiques sont aux Antipodes, au moins nous sommes d'accord là-dessus, ce n'est pourtant pas une raison pour pratiquer l'agression et l'intimidation comme vous avez tenté de le faire.Le débat public et l'expression politique doivent, selon moi, pouvoir se dérouler pacifiquement et sereinement.  Votre attitude provocatrice et outrancière ne vous grandit sûrement pas et dessert inévitablement votre cause.A vous de savoir garder votre sang-froid et de respecter les opinions de vos adversaires politiques ainsi que de leurs électeurs.

Beauvaisien 05/03/2008 08:29

Quelle attitude lamentable de la gauche beauvaisienne !

Au moins ces gens qui se prétendent "démocrates" montrent leur véritable visage au grand jour.

Ils sont pitoyables...