Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le "malaise" des HLM

14 Septembre 2007, 07:24am

Publié par Thomas Joly

154-hlm-annee-1960.jpgL'émission Envoyé Spécial de France 2 diffusait jeudi soir un reportage sur la dégradation des conditions de vie dans les lôtissements HLM. On pouvait s'attendre au pire, on a été servi.

Si les journalistes constatent avec effarement le délabrement des immeubles HLM à Marseille-Nord, jamais ils ne poussent leur enquête afin de connaître l'origine et la cause de ces dégradations. Ils ne le savent que trop mais plutôt que de révéler la vérité, on la camoufle à des fins idéologiques. On est habitué chez Envoyé Spécieux.

Présenté comme un fléau naturel, le vandalisme n'est évidemment pas attribué aux locataires. Ceux-ci, d'origine étrangère pour la grande majorité (les Français de souche ayant fui depuis longtemps), ne peuvent par nature en être les auteurs (alors que de toute évidence il s'agit d'eux-mêmes ou de leur progéniture). Nous avons donc droit aux fatmas et mamas vociférantes sur leurs conditions de vie insalubres. Ni une ni deux, nos vaillants journalistes se précipitent avec hargne chez la directrice de l'office HLM, responsable toute désignée des malheurs de ces "pauvres qu'on abandonne à leur sort". La dame ne se démonte pas et explique que les ascenseurs (constamment en panne) sont généralement dégradés deux heures après réparation, photos à l'appui. Elle ajoute que, chaque année, 14 millions d'euros sont investis pour les réhabilitations dans les HLM marseillais et demande ce qu'elle peut faire de plus ? Pas de commentaire des journalistes...

On nous explique ensuite, que ces immeubles, à leur création dans les années 60, occupés par des ouvriers et des cadres, étaient un endroit où il faisait bon vivre. Ensuite, les gens sont partis et tout s'est dégradé. Mais par quel mystère ? On ne nous donne pas la réponse. Sûrement faudrait-il faire intervenir les agents de X-Files pour résoudre ce phénomène paranormal.


Bref, à aucun moment n'est évoqué l'IMMIGRATION alors que toute personne mentalement saine a compris qu'il s'agit du réel problème du "malaise des HLM". L'immigration massive et incontrôlée depuis plus de 30 ans est évidemment la cause de ce qu'on voudrait nous présenter comme un phénomène de société inexplicable.
Les immeubles et les alentours ne se dégradent pas tout seul il me semble. Les logements sociaux ne sont pas à remettre en cause, ce qui est important, c'est de savoir QUI on y met.


Je m'exprime sur ce sujet sans complexe, ayant grandi et vécu plus de 20 ans en logement HLM qui n'a subi qu'une seule (et légère) réhabilitation en 40 ans d'existence, pendant que d'autres immeubles étaient entièrement réhabilités dans les quartiers à forte population immigrée tous les 3 ou 4 ans pour acheter la paix sociale. Inutile de préciser que l'immeuble HLM où j'ai vécu était exclusivement habité par des Français de souche et que la mixité sociale était réelle. Mixité réellement sociale j'entends, pas ethnique comme désormais le signifie cette expression galvaudée.

Commenter cet article

hlm insalubre 15/08/2014 17:59

Oh là, doucement mon ami! Je suis ce qui s'appelle un bon français de souche, j'ai été logé dans un hlm suite à une procédure DALO pour laquelle il a fallu que je me batte bec et ongles... Et voulez-vous que je vous dise, je ne suis pas un cas social, je n'ai jamais rien volé, même pas fumé un petit pet', jamais cassé une voiture... Mes voisins, pour d'origine maghrébine qu'ils soient sont des gens honnêtes et droits... Et pourtant nous habitons dans un bâtiment vieux, dangereux et insalubre.... Ce que vous appelez le mystère des dégradations est en fait ni plus ni moins que le refus d'un bailleur d'investir dans le parc qu'il loue sans scrupule à des prix de plus en plus élevés à des gens qui ont trop peur de tout perdre, souvent par ignorance, plutôt que d'agir en bon père de famille, et pourtant souvent, ces bailleurs sociaux sont des entités publiques... Et oui, ne vous en déplaise, les OPH sont des marchands de sommeil comme les autres, et les maghrébins, les paumés, ce que vous nommez la lie de la société paient leurs loyers et leurs impôts rubis sur l'ongle! Arrêtez les lieux communs! Votre attitude est moralement inadmissible!

Saint Vergétorix 11/10/2007 01:37

Le travail des journalistes est de plus en plus difficile et cette émission le prouve. L'exercice est des plus ardus, aller enquêter sur les conditions de vies déplorable d'une cité aux mains de l'immigration sans se risquer une seule fois à sous-entendre l'évidente corrélation immigration/chômage/insécurité, c'est du grand Art. On imagine facilement l'exercice de fin d'études d'école de journalisme dont le sujet serait:" Faites un papier sur la délinquance dans les banlieues sans utiliser les mots suivants: ethnie, origine, français de souche,insécurité,drogue,clandestins, etc" et le lauréat pourrait bien être celui qui a tourné, mais surtout monté, le reportage d'Envoyé Spécial. Bravo l'artiste, prochain numéro: "Enquête au coeur de Pigalle sur la broderie à l'ancienne."

Marianne 14/09/2007 12:17

Bravo ! Enfin quelqu'un qui dit tout haut ce que l'on pense. J'ai regardé moi aussi Envoyé Spécial hier soir et ai été écoeurée et ulcérée de ce reportage aseptisé de ces pseudo journalistes complaisants. Leur travail serait en effet de montrer ce qui se passe, d'en analyser les causes et de pointer du doigt les fautifs politiques laxistes. Réparer ce qui est cassé ne sert à rien tant qu'on arrêtera pas et qu'on ne sanctionnera pas durement les casseurs !