Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Les « Français » d’origine algérienne, arbitres du second tour ?

20 Avril 2022, 12:55pm

Publié par Thomas Joly

Pour TSA (Tout sur l'Algérie), journal algérien en ligne, les Français d'origine algérienne seraient les arbitres du second tour. L'auteur de l'article estime que « l’Algérie a choisi son camp » et que les relations entre Alger et Paris « pourraient se détériorer gravement si Marine Le Pen accède au pouvoir le 24 avril », concluant qu'« entre les deux candidats, le choix est presque évident pour l’Algérie ».

On peut s'étonner qu'un journaliste étranger fasse ainsi ingérence dans la politique intérieure de la France en cherchant à orienter le vote des électeurs d'origine algérienne. À moins qu'il ne considère qu'ils sont algériens avant d'être français et doivent prendre leurs ordres en Algérie. Ce serait affirmer que l'assimilation ne peut ou ne doit pas exister, stigmatiser les musulmans de France qui, au premier tour, ont choisi d'autres candidats que Macron, y compris en votant Marine Le Pen, insulter les harkis et leurs descendants.

Pour ce journaliste, si Marine Le Pen s'est montrée « moins virulente à l'égard de l'immigration [que] l'autre candidat d'extrême droite », c'est pour continuer l'entreprise de « dédiabolisation » et de « normalisation » de son parti – dont il rappelle qu'il fut fondé, « autour des nostalgiques de l’Algérie française », par Jean-Marie Le Pen qui aurait « [justifié] la torture pratiquée en Algérie par l’armée française ». Le FLN, il va de soi, avait les mains propres.

Ce donneur de leçons, rappelant que Marine Le Pen déclare vouloir « nouer des relations amicales avec le peuple algérien parce que c’est notre intérêt mutuel », émet l'hypothèse qu'il ne s'agirait pour elle que de « soudoyer l’électorat d’origine algérienne et plus largement les musulmans de France ». Comme si c'était acheter un électorat que de souhaiter que les Algériens devenus Français soient des Français à part entière et ne soient pas dépendants de leur ancienne nationalité.

Ce journaliste opte pour Emmanuel Macron, même s'il doit encore faire des progrès. Car il juge incongrus ses propos de septembre 2021 sur « la nature du système algérien » et « l'existence de la nation algérienne avant la colonisation française », mais se réjouit qu'il ait vite « entamé un retour à la normale ». Certes, Macron ne s'est pas déplacé en Algérie, comme en 2017 où il avait qualifié le colonialisme de « crime contre l’humanité », mais son ambassadeur à la Méditerranée a déclaré, dans un entretien à TSA, que « le Président Macron aime l’Algérie et les Algériens » et son ministre Jean-Yves Le Drian a « effectué une visite surprise dans la capitale algérienne ».

Toujours selon ce journaliste, « le Président Macron avait besoin de signaux d’Alger pour la communauté algérienne en France » : l'Algérie les lui aurait donnés indirectement. Gérard Larcher, président LR du Sénat qui a indiqué qu'il voterait Emmanuel Macron, aurait reçu un appel téléphonique de son homologue algérien, au cours duquel ils auraient convenu de « dépasser [...] les lobbies des résidus du colonialisme qui tentent de brouiller toute tentative de rapprochement dans les relations entre les deux pays ». Le recteur algérien de la grande mosquée de Paris a, de son côté, appelé à voter pour Macron, afin de « faire barrage à l'extrême droite ».

« Entre les deux candidats, le choix est presque évident pour l’Algérie » ? Comment s'en étonner ?

Philippe Kerlouan

Source : http://bvoltaire.fr

Commenter cet article