Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

La soirée électorale du premier tour sur TF1 : service minimum

24 Mars 2022, 05:54am

Publié par Thomas Joly

Le programme de la soirée électorale du premier tour sur TF1 se précise. 20h pile-poil : annonce des deux qualifiés pour le second tour. 20h02, à plus ou moins une minute (reste à caler quelques détails) : Valérie Pécresse annonce son ralliement à Emmanuel Macron, coiffant sur le poteau Yannick Jadot et Anne Hidalgo. Puis, défilé rapide des gens qui rient et des gens qui pleurent sur le plateau, Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau, sur leur 31, à la régulation, s’appliquant à éviter l’embouteillage. 21h20 : fin de la soirée électorale. Une page de publicité et on peut alors passer au film du dimanche soir, celui qui permet de ne pas trop se prendre la tête, car demain, y a école et faut se lever tôt. Les dents, pyjama et au lit, bonne nuit les petits. Chirac aurait dit 1h20, douche comprise.

Pas tout à fait, car nous allions oublier de le préciser, la soirée aura commencé à 18h30, histoire de faire monter la température dans les chaumières, à l’heure où l’on se demande si on va faire des nouilles ou des pâtes. Très important, les préliminaires, c’est même essentiel : Brigitte Lahaie s’est éreintée à l’expliquer, des années durant, sur RMC. Comme on n’a le droit de rien dévoiler, à part le taux de participation à Marolles-les-Braults ou Nouan-le-Fuzelier, on va donc parler pour ne rien dire. C’est un métier. À 19h50, à l’approche de conclure, les plus experts des téléspectateurs pourront tenter de deviner les résultats en observant Anne-Claire et Gilles : un petit sourire, une crispation du visage, un mordillage des lèvres peuvent dire beaucoup, vous savez. Certes, l’exercice sera plus aisé au soir du second tour avec seulement deux candidats, mais on peut essayer de s’entraîner dès le 10 avril au soir.

Et au fait, le film ? Les Visiteurs. Okay. J’ai beau chercher, pas de message subliminal. Ah si, peut-être, mais léger alors, un petit clin d’œil aux gueux, à ceux qui ne sont rien, qui roulent en chariote et qui puent des pieds, à qui on va dire que, maintenant, il faut qu’ils obéissent sagement à leur seigneur, qu’on a bien compris le message du premier tour, qu'on y apportera toute l'attention qu'il mérite mais qu’on risque, le 18 avril, un retour au Moyen Âge avec son cortège de misères faites de scrofules et de goitres, la fin des haricots et des valeurs de la République et toutes ces sortes de choses.

Ce sera donc une première, cette année, sur la première chaîne de télévision française : la soirée électorale prendra fin à 21 h 20. Fini, les grandes soirées électorales interminables qui faisaient la saveur de la France pompidolienne. On avait perdu, mais en fait, non. « Tout ça, c’est de l’histoire ancienne, ça n’intéresse plus les jeunes », comme disait Guy-Hubert Bourdelle sur le plateau des « Dossiers de l’écran », dans Papy fait de la résistance. Et c’est peut-être là, le problème. Après tout, TF1, chaîne privée, opère selon la loi de l’offre et de la demande. Le client est roi.

Cela dit, on aura eu un candidat-Président faisant une campagne service minimum. On ne voit pas pourquoi on n’aurait pas aussi une soirée électorale service minimum. Tout à l'avenant.

Georges Michel

Source : http://bvoltaire.fr

Commenter cet article