Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Emmanuel Macron recase-t-il ses anciens copains de promo ?

19 Novembre 2021, 06:25am

Publié par Thomas Joly

L’Élysée doit signer, d’ici le 20 novembre, son décret de nomination qui fera de Mathias Vicherat le nouveau directeur de l’IEP de Paris. Cet adoubement arrive dix mois après l’affaire Duhamel qui avait mis en branle l’école de la rue Saint-Guillaume. Énarque, ancien directeur adjoint de la SNCF, secrétaire général de Danone (succédant à Emmanuelle Wargon), Mathias Vicherat est surtout un copain de promo d’Emmanuel Macron à l’ENA. Parachuté, Mathias Vicherat ? Certains, à Science Po, le pensent au regard de son manque d’expérience académique. Petite anecdote : ce nouveau directeur était aussi, le 30 septembre 2006, témoin de mariage de deux autres amis de la même promotion Senghor, les époux Sébastien Veil (petit-fils de Simone) et Sibyle Petitjean, future PDG de Radio France

Emmanuel Macron replace-t-il ses anciens camarades de promotion ? Les intéressés s’en défendent. Sybille Veil assure, dans Capital, que suite à sa nomination à Radio France, le Président ne l’a pas félicitée : « Non, pas directement, et tant mieux, cela aurait pu être mal interprété, raconte la PDG, qui dit ne pas avoir vu Jupiter dans un cadre privé depuis trois ans. C’est bien que nous gardions une certaine distance. » Même argument pour Mathias Vicherat à Sciences Po, qui se défend, dans Challenges : « Il y aura toujours les commentateurs de mauvaise foi. »

Autre membre de ce clan d’amis décrit par Capital comme « assez fêtards, qui, durant leur stage à Strasbourg, multipliaient les soirées dans les bars de la ville », Gaspard Gantzer, investi en 2017 par aux législatives et parachuté dans la 2e circonscription d’Ille-et-Vilaine, mais face aux critiques locales, il avait finalement renoncé. Parmi ses activités professionnelles, il dispense quelques cours à Sciences Po Paris…

À cette liste de « copains de promo », il faut ajouter l’actuel directeur de cabinet de Marlène Schiappa et directeur adjoint de cabinet de Gérald Darmanin, Sébastien Jallet. Mais aussi Aurélien Lechevallier, ami proche d’Emmanuel Macron, ancien conseiller diplomatique de l’Élysée et nommé, en 2019, ambassadeur de France en Afrique du Sud. Marie Fontanel, ancienne conseillère santé d’Emmanuel Macron, devenue représentante permanente de la France auprès du Conseil de l’Europe. Franck Paris, conseiller diplomatique Afrique, et Stanislas Cazelles, ancien conseiller outre-mer à l’Élysée, nommé préfet de la Martinique. Tous trois sont encore et toujours issus de la promo Senghor… On continue ? Pierre Ramain a été nommé, en 2020, à la tête de la Direction générale du travail, l’administration qui coordonne la politique du ministère du Travail. Toujours la même année, Aymeric Ducrocq est nommé directeur financier d’EDF. Kévin Riffault, même promo, vient d’être nommé, le 5 novembre, par Roselyne Bachelot, directeur général de la Bibliothèque nationale de France. Ministère de la Culture qui compte Fabrice Casadebaig comme conseiller spécial. Aussi spécial, finalement, que cette fameuse promotion 2002-2004 de l’École nationale d’administration. Ironie du sort : Emmanuel Macron, après l’avoir trois fois annoncé puis renoncé, a choisi de supprimer cette école de l’élite et de l’entre-soi. Une mesure démagogique au profit d’une nouvelle formation plus inclusive et plus ouverte à la diversité !

Iris Bridier

Source : http://bvoltaire.fr

Commenter cet article