Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Marine Le Pen, vous êtes virée !

8 Octobre 2021, 06:40am

Publié par Thomas Joly

Une des premières pensées lorsque nous sommes nationalistes de longue date et que nous songeons à Marine Le Pen va vers les nombreux cadres de ce parti victimes de la purge incessante inhérente à la prise de présidence du Front National par cette dernière.

Il y a ceux conscients de sa nature de gauche qui sont partis ne voulant renier leurs idées.

Ceux tout aussi conscients, mais étant restés dans le parti pour vivre de la politique et tenter tant bien que mal de changer le parti de l’intérieur, de l’influencer, voire de poser malgré tout du nationalisme dans le débat caduque de la pensée unique.

Parmi ceux-là, nombreux ont été limogés sans ménagement avec des prétextes fallacieux parce qu’ils étaient restés fidèles au père, qu’il avaient eu des prises de positions fermes ou non-conformes à une charte médiatique qu’ils n’avaient pourtant pas signée. Et c’est une frénésie malsaine, écœurante à voir de “remerciements” exigés et obtenus par les médias, les partis adverses, les associations haineuses de la France qui dure encore aujourd’hui. Ils ont nommé cela dédiabolisation quand ce n’est que de la soumission au régime dans l’espoir vain d’être accepté dans le “cercle républicain” qui ne voudra jamais d’elle, ne serait-ce que pour son nom. Des lieutenants zélés ne furent pas en reste, porteurs d’un fond dégueulasse ou ayant renoncé à l’intégrité parce que pensant la partie perdue.

Pendant ces quatres dernières années, madame Le Pen ne s’est opposée à rien malgré la politique violente de Macron envers le peuple Français que ce soit en terme social, identitaire, financier, du droit, de la représentation digne de la France à l’international, de l’emploi, de la sécurité et dernièrement en terme sanitaire. Non, elle ne s’est pas dressée contre le tyran à tête de benêt bourgeois du Touquet ; elle a parfois même fait du sur-Macron sur les masques et autres mesures exagérées comme inutiles.

Sûre d’être au second tour, elle a fait une longue sieste, réveillée, surprise et fâchée cependant lors des dernières régionales que le petit peuple ait osé ne pas se déplacer pour voter RN. Pourquoi l’aurait-il fait ? Pourquoi serait-il sorti un dimanche matin de sous la couette pour aller voter RN ? Ce parti ne s’oppose plus à rien, fait de la politique pour la rente de la présidente, de ses conseillers et de ses cadres. La vocation des Français n’est pas d’engraisser des gens qui ne leur apportent rien en retour, qui ne font même plus semblant de ne pas les prendre pour des imbéciles. Encore moins dans l’état de destruction avancée où se trouve la France sous les mandats successifs de Sarkozy, Hollande, Macron. Car les Français sont en grand danger sous l’égide des cosmopolites, par l’invasion allogène débridée fidèle à sa tradition de pillage, de meurtre et de violence, par la destruction du modèle familial sous le lobbying de quelques détraqués LGBT fous furieux. Et il leur faut de façon vitale une structure politique pour se battre, sauver littéralement leur peau. Trois autoroutes que prend Marine Le Pen qui se muent en voies sans issues. Quel gâchis et quels dégâts pour la France !

Le naufrage doit cesser maintenant. Elle doit sortir du chenal politique, laisser le navire à un capitaine désireux de ne pas le couler.

Zemmour a décidé d’unir la droite quand il sera officiellement candidat, de ne pas rejeter ceux qui aiment la France et que les médias nomment extrême-droite, de faire la jonction avec ce qu’il peut y avoir de valable dans la droite bourgeoise, les abstentionnistes, ceux qui ont compris la calamité qu’est en réalité la gauche et la droite nationale. Il propose l’arrêt complet de l’immigration, l’expulsion des binationaux délinquants, l’abrogation des lois antiracistes qui empêchent par les tribunaux le peuple français pourtant agressé de se défendre. L’homme a du tempérament, il le fera s’il est élu. Il n’est pas un Sarkozy en quête d’une filouterie, mais je le crois vraiment, un homme aimant la France et désireux d’agir. Pour ces mesures, la vraie droite nationale non-reniée a tout intérêt à soutenir sa candidature.

Madame Le Pen a eu quinze longues années pour montrer son amour de la France plutôt que du mandat, elle ne l’a pas fait. Pour nos nombreux amis exclus du FN, pour le peuple français, pour la survie de notre pays, pour nos convictions politiques, pour cette façon de faire de la politique à des fins mercantiles qui nous répugne, nous œuvrons à travers nos cercles relationnels, nos réseaux sociaux, nos articles, nos rencontres à l’exclusion de Marine Le Pen d’un second tour qu'elle croyait déjà acquis.

En souvenir de vieux militants injustement poussés à la porte, nous lui dirons dans quelques mois : Marine Le Pen, vous êtes virée !

Ludovic Lefebvre - Délégué du Parti de la France pour Paris

Commenter cet article

G
Je l'avais dit dès le début que je n'avais pas confiance vis-à-vis de cette femme.
Répondre