Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Les Bonsentimenteurs

4 Septembre 2021, 08:03am

Publié par Thomas Joly

Enfants naturels des bonimenteurs de foire qui haranguaient la foule dans les foires pour le spectacle de l'Hercule ou sur les marchés pour vendre des couteaux en caoutchouc qui couperaient comme des vrais, les bonsentimenteurs se sont donnés pour mission de tromper le peuple.

Qui sont-ils ?

Journalistes, écrivains, philosophes, chanteurs engagés, acteurs subventionnés, politiciens, avocats, présentateurs, chroniqueurs, syndicalistes…, c'est souvent par les médias, notamment la TV que les bonsentimenteurs officient. Nous les aurions imaginés outre-Atlantique, du temps du Far-West, montés sur un chariot pour vendre la potion miracle du docteur Machin, celle qui fait repousser les bras coupés. Nous y sommes presque ; ils vendent du bon sentiment au rabais, du sermon permanent promesse de paradis derrière lequel se cache l'enfer.

Car si ce néologisme rappelle, il est vrai et à dessein, le discoureur drapé dans ses mensonges, il a pour fonction phare de définir ces aboyeurs qui depuis trop longtemps usurpent le bien pour mieux commettre les méfaits : ils mentent sur leurs sentiments, mais surtout, ils se servent de nos bons sentiments comme d 'une arme pour nous spolier, nous détruire, nous faire dans l'abject projet mondialiste qui ressemble comme deux gouttes d'eau à une mise en esclavage de l'humanité.

L'Union européenne devait être la paix et la prospérité, nous sommes en guerre permanente contre des pays hors de la zone, mais aussi avec des populations allogènes bien à l'intérieur qui multiplient attentats, assassinats, meurtres, viols, agressions, vols, escroqueries sous un regard presque bienveillant des diverses autorités. Quant à la prospérité, notre portefeuille s'est mis au régime forcé le jour même du passage à l'Euro, le souvenir reste vivace. Et il ne cesse de mincir depuis, le bienheureux. Nous voici fauchés comme des maïs OGM qui auraient rencontré la serpe de José Bové.

L'immigration devait être temporaire, elle est restée ; elle devait être de travail, elle ne l'est plus guère ; ce devait être du vivre-ensemble, ça ressemble de plus en plus à du vivre-sans-nous et sur notre propre sol, au milieu de notre histoire, de nos us et de notre culture. Les bonsentimeurs se sont mués en bonsentimentueurs. Le jeune professeur Samuel Paty put être décapité parce que la tolérance mensongère exige que n'importe qui puisse s'installer chez nous et forcément n'importe qui vient, pas avec des intentions louables. L'impressionnant nombre de jeunes femmes et jeunes hommes tués dans des faits divers surpasse de loin les horreurs du Bataclan. C'est le terrorisme intellectuel qui a permis, permet et permettra le terrorisme islamique.

La laïcité fut vendue comme une vertu pacifiste laissant le religion dans la sphère privée. Il se trouve que dans la pratique, les églises brûlent et les cimetières chrétiens sont profanés dans l’indifférence médiatique quand d'autres religions reçoivent les rivières de larmes des journalistes, des politiciens à la moindre occasion. Le dogme catholique est raillé par des lâches quand les interdits religieux étrangers sont acceptés en silence. Cette constatation pousse à croire que la laïcité n'est rien d'autre qu'un faux-nez pour attaquer l'église apostolique romaine.

Le dernier bonsentimensonge en date est un exagération des dangers de la COVID19 afin d'amener les peuples du monde sous le contrôle des mondialistes. Ce virus tue effectivement une population quasi exclusivement âgée, atteinte de comorbidité, obèse au multiples pathologies et encore, en faible proportion. La peur a remplacé la culpabilité dans la manipulation de masse plaçant l'humanité sous le fameux effet tunnel, que les pratiquants de sports de combat connaissent bien, un stress qui rétrécie le champ de vision, annihile la pensée.

Si par bonheur, cet article était compulsé par un lectorat autre que nationaliste, étendu à des sphères non-politisées ou de gauche, du centre, de droite et qu'il éveillait par ses mots simples le trop grand nombre de personnes victimes des supercheries des bonsentimenteurs, alors la vérité se propagerait comme un antidote dans cette société malade du mensonge, leur pouvoir s'éteindrait comme une bougie trop consumée et nos enfants échapperait au funeste destin qui leur est promis. Si ce n'est par ce biais, mais par tout autre, notre vie d’ostracisés aura eu tout autant un sens. L'essentiel étant que le cauchemar s'arrête !

Ludovic Lefebvre - Délégué du Parti de la France pour Paris

Commenter cet article