Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Antifa, prends garde à toi !

25 Septembre 2021, 08:54am

Publié par Thomas Joly

Violents, bêtes et méchants, ils le sont assurément. Les antifas ne se résument malheureusement pas qu’à ça. Derrière leurs exactions, se cache de petits kapos, au service des puissants. Ce qui leur octroie une certaine protection, pour le moment.

A vrai dire, leur principal fonction est de s’en prendre à nos manifestations. A Nantes, lors d’un récent rassemblement anti-pass sanitaire, un groupe s’est attaqué à quelques militants pacifiques et catholiques venus défiler. Les images parlent d’elles-mêmes, des racailles de banlieues n’auraient pas mieux fait. Pourtant, il faut bien le préciser, les antifas sont de bons petits blancs, parfois même issus des beaux quartiers. Clément Méric, pour ne citer que le plus célèbre d’entre eux, était fils de prof. Alors, pourquoi ont-ils autant de haine envers leurs frères de sang?

Cela peut d’abord s’expliquer sociologiquement.

Depuis 50 ans, la lobotomie a fait son effet. Dès le plus jeune âge, le mâle blanc européen est conditionné. La rééducation nationale fabrique du névrosé prêt à s’auto-flageller, et à haïr ses semblables. L’explosion démographique d’origine africaine étant exponentielle, il faut expliquer à nos petites têtes blondes, que tout celà est « naturel ».

Notons aussi, que ces névrosés sont d’ardents défenseurs de la cause LGBT. A force de déconstruire, on finit par créer des êtres sans repères, sans identité, prêts à défendre les pires déviances de nos sociétés.

Évidemment, ceux qui ont su résister à ce lavage de cerveau, sont aujourd’hui traités de.. Fachos !

Voyons plutôt à quelle fin politique, ils sont employés.

Dans les loges, et les cercles fermés, avoir des marionnettes aussi faciles à manipuler, c’est une aubaine.

Ceux qui tiennent les ficelles, qui les financent (Soros, avec les Femen) s’en servent pour terroriser les braves gens, et imposer leur grand projet: la surveillance généralisée.

Encagoulés, le visage dissimulé, à coup de barre de fer, ils cassent du matériel urbain sans importance, ou quelques vitrines de banques. Une mode d’action parfaitement calculé, filmé par les caméras de télévision, pour en rajouter dans la dramatisation.

Ravager un centre-ville au frais du contribuable, quoi de mieux pour effrayer le bourgeois qui votera par réflexe, pour celui censé le protéger.

Souvenez-vous des Gilets jaunes, qui sont passés d’un mouvement ultra populaire, à une menace pour notre démocratie, juste à cause des casseurs infiltrés.

De Colomb à Darmanin, nos ministres de l’intérieur promettent de terribles sanctions.

Mais, aucune peine de prison, aucune dissolution, rien n’est prononcé. Les Antifas sévissent dans la plus totale impunité, au grand désespoir des forces de l’ordre.

Au-delà de la relative terreur qu’ils suscitent, leur véritable utilité est bien de casser tout soulèvement populaire, toute révolution nationale, pourtant si nécessaire.

Lire la suite

François Le Franc

Commenter cet article