Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Au nom de l'imminente fin du monde, nos gouvernants ne nous laisseront jamais tranquilles avec le Covid

8 Juillet 2021, 06:45am

Publié par Thomas Joly

L'hiver dernier les médias et les politiques ont annoncé que la fin du monde, initialement prévue pour le printemps 2020, arriverait finalement pendant l'hiver 2020/2021 et s'appellerait « variant anglais ».

Souvenez-vous des commentaires à l'époque : ce variant est beaucoup plus contagieux, plus dangereux, etc. L'explosion n'a pas eu lieu, ce variant se révélant être un pétard mouillé.

Mais ne vous réjouissez pas trop vite car la fin du monde est toujours prévue, mais décalée encore une fois, à la rentrée maintenant, et elle s'appelle désormais « variant Delta ». Là encore, les médias ressortent du placard les pires prophètes de malheur et Véran lui-même commence à reprendre le vocabulaire menaçant qui prépare les esprits à de futures annonces restrictives. Nous revoilà donc exactement dans la situation de l'hiver dernier.

Pourtant, que lis-je dans Ouest-France ? Je lis qu'une « étude britannique montre que le variant Delta, apparu en Inde, provoque des symptômes moins alarmants que le virus d'origine et peut s'apparenter à un rhume »... L'étude précise qu'il est plus contagieux, mais donc moins dangereux, voire beaucoup moins dangereux. Les Français ont pourtant repris le chemin des centres de vaccination ces derniers jours, évidemment à cause de la trouille entretenue par les médias et par Véran et sa clique.

Notez également que le commentaire public et politique ne tient plus compte du nombre de morts mais du nombre de « cas », beaucoup plus spectaculaire. La courbe des réas et des morts, Delta ou pas, continue de baisser. Dans quelques mois, peut-être dans quelques semaines, il nous faudra lutter encore contre le terrorisme sanitaire. Ils ne nous laisseront jamais en paix, plus jamais. Ils ont vu que nous étions collectivement dociles, ils ne lâcheront plus la laisse maintenant. En acceptant une fois, deux fois, d'être sous leur contrôle total, nous nous sommes condamnés à n'être plus jamais libres.

Jonathan Sturel

Commenter cet article

Gueorg 09/07/2021 22:47

"L'acquiescement des masses rurales et de la bourgeoisie à ce régime dictatorial était spontané..." dans "Histoire de France" -1920 Jacques Bainville.