Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le passeur de migrants Herrou blanchi : les juges ont décidé que violer la loi n’est plus un délit !

2 Avril 2021, 05:31am

Publié par Thomas Joly

Cédric Herrou, la madone des migrants, le laquais des bien-pensants, le lèche-babouches des envahisseurs, a gagné. Il est définitivement blanchi.

Il va pouvoir renforcer sa florissante petite entreprise qui va chercher des migrants en Italie, à deux pas de chez lui, et les emmène en France. Le métier de passeur a le vent en poupe. Plus que celui d’agriculteur-oléiculteur, anciennement pratiqué par Herrou.

On ne sait pas combien Cédric Herrou se fait payer. Mais qu’importe si sa notoriété éblouit tous les islamo-gauchistes ? On a la réputation qu’on peut.

Cédric Herrou aurait, pour les juges, appliqué la notion de fraternité, qui est sur tous les frontons de nos mairies, mais ne rime pas avec notre liberté de conserver la France. Ni avec l’égalité car les migrants sont bien sûr plus égaux que d’autres.

La fraternité a bon dos. À ce compte-là, les assassins de Français, les égorgeurs, les auteurs de coups de poignard, pourront invoquer la fraternité : n’est-ce pas une bonne œuvre que d’organiser la rencontre des souchiens, des occupés, des remplacés et de leur créateur, Allah ou un autre ? N’est-ce pas une bonne action envers leurs congénères sectateurs du Coran que de pourchasser l’infidèle ?

Le métier de juge de gôche a aussi le vent en poupe, surtout s’il plaît au pouvoir en place.

Cédric Herrou va pouvoir reprendre ses recherches « herratiques » et peupler la France de plus en plus de migrants.

Peu importent les péripéties juridiques ayant abouti à ce non-sens, le principe de fraternité trouve sa consécration, et désormais le volé, le cambriolé auront fort à faire pour se défendre, les squatteurs ont un boulevard devant eux, les salariés de supermarché pourront distribuer toute la marchandise gratuitement par fraternité, les banquiers piocher dans les comptes par amour du marginal, les pharmacies continuer d’envoyer leurs marchandises au Sahel. La philanthropie sera l’excuse de tout.

On n’a plus qu’à ouvrir entièrement la France à tous les miséreux de la terre, tous les bons à rien, les lève-tard, les profiteurs, les teneurs de murs, les bras cassés, les bouffeurs d’allocations, les tueurs, les islamistes et les autres.

Dans ce dossier, on peut lire dans le Figaro qu’après plusieurs procès, Cédric Herrou avait été relaxé des poursuites dans ce dossier en mai 2020, mais le Parquet de Lyon avait décidé de se pourvoir en cassation. L’avocat général avait soutenu à la première audience que Cédric Herrou avait sciemment soustrait les migrants qu’il transportait aux contrôles de police, ne pouvant ainsi se prémunir de l’« immunité humanitaire ».

Le pourvoi se basait également sur la « contrepartie » obtenue par Cédric Herrou, ses actions servant sa cause militante, écartant une volonté purement humanitaire. Ce mercredi, la plus haute juridiction de l’ordre judiciaire a mis un terme à ce dossier en confirmant la décision de mai 2020.

Il y a donc malgré tout une certaine pagaille chez les juges, qui ne sont pas du même avis. La Cour de cassation comme à son habitude, et le Conseil constitutionnel, se sont montrés frileux, et pour tout dire, lâches.

Il ne faut pas oublier non plus dans le concours de lâcheté le Conseil d’État, qui a décidé qu’il n’était pas obligatoire de nourrir ou de désaltérer un mourant.

Il est temps de mettre de l’ordre dans ces institutions et de leur rappeler nos lois et nos valeurs ainsi que ce qu’est la France.

Plébisciter Herrou qui contrevient à nos lois et dissoudre Génération Identitaire qui les applique, voilà bien toute la filouterie, l’inversion des valeurs, la trahison de la macronerie. En France, on peut donc être condamné pénalement pour avoir défendu la loi et porté aux nues pour l’avoir défiée.

La justice scie la branche sur laquelle elle est assise, qui est l’application de la loi. Tous ces juges ont perdu leur raison d’être et devraient être congédiés.

Sophie Durand

Source : https://ripostelaique.com/herrou-blanchi-les-juges-ont-decide-que-violer-la-loi-nest-plus-un-delit.html

Commenter cet article