Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Grenoble : les islamo-gauchistes lancent le djihad à la fac

9 Mars 2021, 06:26am

Publié par Thomas Joly

Après l’appel au meurtre rituel lancé par des parents d’élèves musulmans qui a conduit à l’assassinat du professeur Samuel Paty par un terroriste islamiste guidé par ses coreligionnaires, les islamo-gauchistes viennent de franchir un nouveau cap en lançant un appel délibéré à la vengeance islamique contre deux professeurs au sein de l’IEP de Grenoble.

Cette fatwa intervient après la dénonciation publique en décembre 2020, pour propos islamophobes, d’une femme professeur de l’université d’Aix Marseille. Ce précédent d’incitation à la vengeance islamique avait été lancé par le journal Mediapart d’Edwy Plenel (article au vitriol, sans débat contradictoire ni droit de réponse, exclusivement à charge, cosigné par Faïza Zeraoula et Khadidja Zerouali. Vous avez bien lu, Zerouali et Zerouala). Menacée de mort, ce professeur avait dû être placée sous protection policière ; ce qui n’a pas empêché la LDH de lancer une plainte à son encontre, immédiatement instruite par le Parquet. Nous assistons donc là, bel et bien, à la réitération du même procédé de désignation des victimes aux tueurs fanatiques ; et sans doute à une nouvelle forme de terrorisme à l’encontre de ceux qui osent encore s’exprimer à l’université en dehors de la doxa gauchiste. Aucune transgression, sans quoi les gauchistes fanatiques vous dénoncent à la secte assassine.

En affichant publiquement leurs deux noms à l’entrée de la fac, en les taxant d’islamophobie et en médiatisant cette accusation sur les réseaux sociaux, ces nouveaux gardiens de la révolution islamique ont objectivement condamné ces deux professeurs à mort. En franchissant ce nouveau pas dans leur radicalisation, ces soi-disant syndicalistes étudiants viennent de rejoindre le jihad mondial ; confirmant ainsi l’aboutissement de leur dérive idéologique.

Sur place, le Parquet a annoncé l’ouverture d’une enquête, regroupant deux chefs d’accusation : “injure publique envers un particulier par parole, écrit, image ou moyen de communication au public par voie électronique” et “dégradation ou détérioration légère de bien destiné à l’utilité ou la décoration publique par inscription, signe ou dessin”.

Ce déni de la part de l’État donne un blanc-seing aux commanditaires des meurtres par procuration et – in fine – aux tueurs islamistes. Par sa duplicité, l’État se rend une nouvelle fois complice du terrorisme islamique.

Non, Monsieur le Procureur Vaillant, il ne s’agit pas de banales injures publiques ni de détérioration légère de biens. Monsieur le Procureur Vaillant, après le précédent tragique de la décapitation de Samuel Paty, vous le savez comme nous, il ne s’agit de rien moins que d’un d’appel au meurtre et d’une incitation à la commission d’actes terroristes par procuration. Alors, quoi ? Avez-vous banalisé de la sorte par idéologie personnelle, ou bien avez vous reçu des ordres de votre hiérarchie ? Où est votre honneur, Monsieur le Procureur ? Avez-vous conscience de votre responsabilité au regard de la société ?

Martin Moisan

Pour lire l'article complet : https://ripostelaique.com/grenoble-les-islamo-gauchistes-lancent-le-djihad-a-la-fac.html

Commenter cet article