Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Califat de Trappes : le maire fraudeur Ali Rabeh invalidé, son adversaire Othman Nasrou se frotte les mains

9 Février 2021, 18:48pm

Publié par Thomas Joly

Les “Trappistes” vont devoir retourner aux urnes. Pas les moines qui fabriquent de la bière dans les Abbayes. Mais les habitants de Trappes, dans les Yvelines, submergés par des migrations massives. Dans cette ville, où il semblerait qu’il y ait moins de Français de souche qu’à Marrakech, le nouveau maire de Trappes élu en 2020, Ali Rabeh (Génération.s), n’avait pas déclaré tous ses comptes de campagne.

Mardi dernier, le tribunal administratif de Versailles (Yvelines) a constaté les fraudes et a donc annulé l’élection municipale de juin 2020 à Trappes, à la suite d’un recours déposé par la liste d’opposition (communautaire elle-aussi) “Engagement Trappes Citoyens” menée par Othman Nasrou, un coreligionnaire  d’Ali Rabeh.

Car l’ancien poulain de Benoît Hamon, Ali Rabeh, qui avait récolté 40 % des suffrages au second tour des élections municipales a commis des manquements importants aux règles du code électoral. Alors qu’il était qualifié pour le second tour, le candidat Ali Rabeh (Génération. s) a mené des actions auprès de personnes fragiles pendant le confinement, en utilisant l’association “Cœurs de Trappes" qu’il présidait à l’époque.

Ali Rabeh, qui conduisait la liste “La gauche unie pour que Trappes respire” a acheté les électeurs en leur distribuant des colis alimentaires.

Pour gagner coûte que coûte cette élection, Ali Rabeh a utilisé les mêmes méthodes que le "croissant rouge” dans les pays musulmans.

Lire la suite

Commenter cet article