Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Trump va de mieux en mieux, des médecins gauchistes enragent et déclarent n'importe quoi

5 Octobre 2020, 05:46am

Publié par Thomas Joly

Le délire anti-Trump prend des proportions ahurissantes et donne l'occasion à deux ou trois médecins de nous gratifier de déclarations surréalistes.

Actuellement à l'hôpital pour Covid-19, le président Trump, qui va mieux, a fait une sortie en voiture pour venir saluer ses soutiens devant l'hôpital en question. Déception pour les gens qui le voyaient, pardon qui le voulaient déjà mort et qui doivent contenir leur frustration haineuse en le voyant debout, et bien debout, et capable de sortir de sa chambre. Alors cette frustration, ces gens l'expriment en critiquant cette sortie. En particulier un « expert médical », James Phillips, du département de médecine de l'université George Washington, qui va jusqu'à sortir cette énormité que la presse française relaie docilement, comme elle relaie tout ce qui critique Trump : « Il faut que chaque personne présente dans le véhicule pendant cette sortie présidentielle complètement inutile soit mise en quarantaine pendant 14 jours. Ils peuvent tomber malades. Ils peuvent mourir. Pour le théâtre politique. Commandés par Trump pour mettre leur vie en danger pour ce théâtre. C'est de la folie ».

Vous entendez ?! ILS PEUVENT MOURIR !!!

On n'oubliera pas de remarquer que la déclaration de ce médecin a surtout une teinte très marquée politiquement, qu'il ne se prive pas de glisser, à côté ou à la place de son expertise médicale, un avis très personnel sur les motivations ayant conduits Trump à faire cette sortie. Et on n'oubliera pas non plus que la partie médicale, si on peut l'appeler ainsi, de cette déclaration est d'une bêtise inutilement alarmiste. Nous savons maintenant que la contagiosité est très liée à la présence quantitative du virus dans l'organisme du patient, et que les cas positifs asymptomatiques ou très peu symptomatiques ou qui ne sont plus symptomatiques ne sont pour ainsi dire plus contagieux, et en tout cas pas de la forme sévère ou létale de la maladie. Si Trump avait la capacité de contaminer un autre, qui plus est un agent du dispositif présidentiel de sécurité, jeune et sportif, c'est-à-dire s'il avait une charge virale suffisante pour le faire, il ne serait pas dans cette voiture mais au fond de son lit, dans un état critique.

L'anti-trumpisme est une excroissance dégénérative du gauchisme qui est lui-même une maladie dégénérative des facultés cognitives.

Jonathan Sturel

Commenter cet article