Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Marseille 1 Véran 0

27 Septembre 2020, 18:08pm

Publié par Thomas Joly

Devant la gronde inattendue des Marseillais notamment, le ministre a été contraint de revoir ses restrictions à la baisse. Le délai de fermeture des restaurants et des bars passent de 14 à 7 jours, après leur avoir accordé un week-end de sursis. On imagine que le ministre, qui a l'air d'avoir une ligne téléphonique directe avec le virus, a pu négocier avec lui un report des contaminations.

Ou alors, explication plus plausible, Véran vient de se prendre une claque anthologique. Seuls les gens de mauvaise foi feignent d'ignorer que ces mesures contre Marseille sont une façon d'humilier le professeur qui, depuis des mois, affirme que la gestion des malades a été meilleure ici qu'à Paris et dans le reste du pays. En punissant Marseille, en faisant passer la ville pour un nid particulièrement concerné par le virus, il espère briser l'idée d'un Raoult plus efficace à Marseille que ses confrères à Paris. Pas seulement pour des raisons de strictes compétences médicales d'ailleurs, mais parce qu'à Marseille, particulièrement à l'IHU, on n'a pas respecté les consignes parisiennes, tandis qu'à Paris et ailleurs si.

Le fait que Marseille affiche ensuite un meilleur bilan que le reste du pays est un camouflet particulièrement cinglant pour Véran. En prenant maintenant ces mesures contre cette ville, il entend frapper directement la communication du professeur, et sa réputation, son bilan, etc.

Manque de bol, à Marseille le professeur est un héros adulé par la population, qui n'est pas dupe. La gronde a payé en obligeant Véran à calmer ses velléités.

Bravo aux Marseillais qui montrent la voie de la résistance. C'est grâce à ce genre de victoires que l'on dissuadera les dingues qui nous gouvernent de nous imposer un nouveau confinement, si jamais cette idée suicidaire venait à leur traverser l'esprit.

Jonathan Sturel

Commenter cet article