Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Macron était à Beyrouth. Pas la France

6 Août 2020, 16:43pm

Publié par Thomas Joly

A Beyrouth où il s'est rendu ce jeudi — non comme le Président d'une Nation historiquement intéressée à la survie du Liban, stratégiquement et spirituellement liée à lui, et protectrice, depuis presque huit siècles, des chrétiens qui le peuple et en sont l'âme, mais comme une sorte d'agent spécial dépêché en urgence par les organisations internationales — Emmanuel Macron a inviter les libanais à une réforme politique profonde « avec les responsables en place ».

Les responsables en place sont ceux qui ont ruiné le pays et l'ont conduit, une fois de plus, au bord du gouffre.

Les responsables en place sont ces féodaux corrompus et dépravés qui tiennent le Liban comme un vautour tient sa proie.

Les responsables en place sont tous, y compris et surtout le Président Aoun, maronite traître a son camp, des marionnettes du Hezbollah, force politique chiite à vocation de parti unique, secte apocalyptique armée d'Allah et de l'Imam caché, financée et entièrement contrôlée par l'Iran, dont l'engagement auprès du régime Syrien dans sa juste résistance à l'islamisme sunnite et au nouvel ordre mondial ne peut faire oublier nos 58 paras morts au Drakkar. Les ennemis de nos ennemis ne sont pas toujours nos amis. Et le Hezbollah fait peser sur le Liban chrétien une menace mortelle.

La foule en colère qui, dans les rues du quartier chrétien de Gemmayzé dévasté par les explosions et ravagé par la crise économique, a fustigé Aoun et interpellé Macron aux cris de « Aidez-nous! Révolution ! », et « Le peuple veut la chute du régime », devra attendre que la France fasse elle même sa révolution nationale pour lui venir en aide.

En espérant qu'il ne sera pas trop tard.

Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France

Commenter cet article