Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Municipales : virez vos maires à migrants, et pas une voix pour les collabos !

9 Mars 2020, 15:24pm

Publié par Thomas Joly

Le dimanche 15 mars, cela sera donc le premier tour des municipales (sauf si la panique coronavirus devient telle qu’ils annulent les élections !). Depuis 2014, date des dernières élections, nos communes ont été, pour trop d’entre elles, soumises à une accélération de la submersion migratoire, à cause de la politique criminelle de Merkel, soutenue par le traître Hollande.

L’appareil d’État s’est mobilisé pour imposer – via ses préfets, ses associations humanitaires et antiracistes, ses milices antifas, ses journaleux de propagande, ses juges « Murs des Cons » – à des communes, petites, moyennes ou grandes, des dizaines, des centaines, parfois des milliers de faux réfugiés, qui pour beaucoup ne fuyaient pas la guerre, mais venaient la faire chez nous, comme les récents événements grecs le confirment.

Cette politique a bien sûr un coup exorbitant, et l’argent que l’État consacre – avec nos impôts et nos taxes – à ces nouvelles populations, par une politique de préférence étrangère qui crève les yeux, ne va pas aux SDF français qui crèvent sur les trottoirs, ni à nos agriculteurs dont près de deux se suicident par jour en moyenne annuelle.

Mais le pire n’est pas là. D’abord, l’Association des maires de France, présidée par François Baroin (qui se voit en recours des LR pour 2022) n’a pas bougé, au contraire, devant ce viol de la démocratie, et l’imposition aux maires de devoir accepter des dizaines de clandestins dans leur ville, sans avoir leur mot à dire.

Mais il n’y a pas que les maires de gauche des grandes villes qui ont trahi leurs électeurs et les Français. Il y a aussi tous ces maires LR de droite, les LREM ou les Modem, qui non seulement ont favorisé l’accueil de ces envahisseurs, mais qui, d’autre part, ont acheté, tout au long de leur mandat, le vote musulman, par des concessions sans fin aux soldats d’Allah. L’exemple de Christophe Lagarde, épinglé, mais aussi d’Estrosi à Nice, Benisti à Villiers-sur-Marne, et tant d’autres, est accablant. L’islamiste Iquioussen, sans vergogne, expliquait d’ailleurs à ses ouailles le mode d’emploi pour faire chanter les élus…

Et puis il y a les petits maires locaux collabos, comme ce Gérard Dubois à Pessat-Villeneuve, qui s’est vanté, pour le plus grand bonheur du préfet, d’avoir accueilli des dizaines de réfugiés dans l’urgence, sans en parler à sa population, et a pleurniché ensuite parce qu’il recevait quelques réactions, pas toujours amicales, suite à son coup de force.

Il y a aussi eu la résistance victorieuse des habitants d’une petite ville bretonne, Arzano, dont on voulait réquisitionner la gendarmerie pour installer des dizaines de clandestins, avec l’accord et la complicité active du maire, Anne Borry.

Des maires collabos comme cela, il y en a des centaines. Ce sont eux qu’il faut faire payer, en les virant, dans les petites villes, en rayant leur nom si la commune fait moins de 1.000 habitants et qu’il est le seul candidat, ou bien, dans les grandes villes, en votant pour les candidats de la droite nationale ou parfois d’autres listes, où les postulants se positionnent clairement dans le combat patriote, contre l’invasion de nos villes et l’islamisation de notre pays.

Si les électeurs veulent remettre en place des maires ou des équipes collabos à Paris, Marseille, Lyon, Nice, Nantes, Rennes, Strasbourg, et tant d’autres, là où nos villes, superbes, sont petit à petit détruites par ces envahisseurs, qu’ils ne pleurent pas pour la suite, et qu’ils crèvent.

Mais si d’autres électeurs font payer la note à quelques traîtres prêts à brader leur commune et son patrimoine culturel au nom de l’idéologie mondialiste, qu'ils ne se gênent surtout pas !

Pas une voix pour des maires ou des listes comprenant des gauchos, des écolos, des Insoumis, des cocos, des socialos et autres raclures LREM ou Modem, pas une voix pour les LR collabos, sanctionnez-les dans les urnes !

Source : http://ripostelaique.com

Commenter cet article