Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Macron et le coronavirus : la politique du carton-pâte

12 Mars 2020, 22:06pm

Publié par Thomas Joly

L'intervention télévisée d'Emmanuel Macron ce jeudi soir se voulait responsable et porteuse d'un message de puissance publique.

Elle ne fut qu'inutilement anxiogène, à l'image de la gestion brouillonne et incohérente qui, depuis les premiers jours, est celle de l'Élysée et du gouvernement face à la crise du coronavirus.

Incapable de s'élever au dessus des contingences et de prendre, au delà de la fermeture des écoles, les mesures concrètes de protection des Français comme le font, par exemple les Présidents russes et américains, oscillant entre tentative décalée de rassurer et une dramatisation à la limite du ridicule, le Président de la République n'aura réussi qu'à convaincre les Français qu'ils n'étaient ni dirigés ni protégés mais conduits dans la nuit noire par un aveugle.

C'est au pied du mur que l'on voit le Macron.

Des murs... Loin de dresser ceux qui seraient nécessaires pour combattre l'épidémie et ses effets sanitaires comme économiques et sociaux, loin de bâtir les digues contre l'invasion migratoire, loin d'ériger les barrières commerciales dont auraient besoin notre industrie et notre agriculture, loin de cimenter les remparts stratégiques que l'accumulation des menaces rendrait indispensable, Macron lézarde encore et encore notre édifice national et laisse la France à claire-voie. Ses murs à lui sont des murets. Ils sont en carton-pâte.

Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France

Commenter cet article

Pieds Noirs 9A.. 14/03/2020 13:32

Le coronavirus tombe bien a pic ,pour faire oublier l’envahissement et surtout de l’aide a la Grèce .Le chaos Français se dirigeant vers une impasse du tiers monde .
Macron est un boulet pour notre pays ,aucune reconnaissance des Français ,il est bien le fils spirituel du grand et généreux Général de pacotille .Répétant « C’est moi le chef ! », et » je vous ais compris » , comme pour se persuader qu’il était bien le descendant du général de Gaulle. Nous avons eu le grand charlot,maintenant pour en finir avec le petit charlot .
Le jeune gamin se perdait donc dans les nuées, gonflait le torse comme un jeune coq, Mais pour ma part je le considère comme une poule mouillé pour défendre la cause de notre pays .Élevé par son ancien professeur de théâtre, Brigitte Trogneux, devenue Macron, ne l’a-t-elle alors pas fait en lui donnant des cours ,de son gamin par une belle mise en scène ,pour en faire un vrai artiste « comédien » ,une foi le rideau tirer ,son visage disons ,défigurait presque la fonction ? L’art de la comédie est difficile. Celui de la politique, encore plus délicat.. Un « guignol pathétique ». « Un président Français ne se serait sûrement pas permis une telle attitude en Russie… Bien que voulez-vous ,il faut encore sa couche culotte à ce gamin … Je vous remercie ..