Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

La Mecque désertée pour cause de Coronavirus

6 Mars 2020, 07:28am

Publié par Thomas Joly

Depuis plusieurs semaines, les fidèles désertaient l'esplanade de la Kaaba de la Mecque, d'ordinaire bondée. Quelques rares fidèles en pèlerinage bravaient les dangers du Coronavirus, et tournaient autour de la pierre noire sur cette immense esplanade, d'ordinaire surpeuplée avec plus de deux personnes au mètre carré, qui soudain se faisait le sinistre écho de la désolation des déserts alentours.

Comme quoi, la foi des musulmans n'est pas aussi inébranlable qu'ils le laissent paraitre. Logiquement, de fervents croyants devraient se sentir protégés, à l'abri du mal dans un lieu aussi saint. Mais il est vrai que ce mythe s'est probablement évaporé, y compris dans les esprits des plus pieux, suite à la mort de 360 personnes dans la bousculade de 2006, puis 2300 personnes dans la bousculade de 2015, et les 200 morts dans la chute d'une grue en 2015. La Mecque ne protège pas les fidèles de la mort, loin de là : ce serait même un lieu particulièrement dangereux au vu de tout ce qui s'y est produit, y compris la fameuse prise d'otages de 1979, ou la tentative d'attentat déjouée de 2017.

Malgré tout, cette désaffection du lieu saint a vraiment de quoi surprendre, du moins pour qui prête foi à la ferveur que les musulmans revendiquent constamment : car mourir à la Mecque assure un accès direct au Paradis, c'est le Coran qui le dit. Alors, ce jardin des délices où l'eau fraiche coule à flot des fontaines, où les fruits abondent, où 72 vierges s'offrent sans rechigner à qui a suivi la parole sacrée, n'attire pas plus de monde que ça ? Les musulmans seraient donc si peu nombreux à risquer leur vie sur terre, en échange d'un accès direct pour le ciel ? Les candidats à la vie éternelle, prêts à mourir pour l'Islam, se borneraient donc aux djihadistes kamikazes ? Hamid Zanaz, auteur du livre « l'islamisme radical, vrai visage de l'islam » avait donc raison : contrairement à ce qu'on nous dit, les djihadistes sont les seuls vrais musulmans, ceux qui y croient dur comme fer et appliquent à la lettre la doctrine du Coran. Si les autres musulmans étaient de vrais croyants, tellement plus spirituels que les mécréants que nous sommes, ils profiteraient du Coronavirus pour se précipiter à La Mecque, et optimiser leurs chances d'aller au Paradis. Au lieu de cela, ils s'en détournent. Et les autorités Saoudiennes ont fermé les lieux saints, officiellement pour pratiquer leur aseptisation, en fait pour camoufler leur désaffection aux yeux de la terre entière.

Olivier Piacentini

Commenter cet article