Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Et, pendant ce temps-là…

29 Mars 2020, 19:27pm

Publié par Thomas Joly

Et, pendant ce temps-là, la CGT fait ce qu’elle sait faire de mieux : elle cégète, c’est-à-dire qu’elle s’apprête à faire suer le maximum de gens avec le minimum de forces. La Fédération CGT des services publics, approuvée par Martinez, capo du syndicat, a déposé trente préavis de grève, un par jour du mois d’avril, pour protester contre les « mesures antisociales » d’urgence sanitaire. Personnellement, je trouve l’idée excellente ! En effet, devant l’indécence de cette « mise en danger de la vie d’une nation », nos gouvernants seraient bien inspirés de réduire résolument la subvention annuelle donnée à ce syndicat, soit près de vingt millions d’euros payés, et d’utiliser cette somme à acheter des masques et des respirateurs. « Pourrir la vie des Français, le Covid-19 en a rêvé, la CGT l’a fait. » Vive le principe de réciprocité !

Et, pendant ce temps-là, les dealers des « quartiers » font ce qu’ils savent faire de mieux : ils « dealent » et se répandent en injures, voire en crachats, sur les forces de police venues leur rappeler l’obligation du confinement. Personnellement, je trouve qu’ils ont raison. Les Laurel et Hardy de la place Beauvau auraient déclaré, selon Le Canard enchaîné : « Ce n’est pas une priorité que de faire respecter dans certains quartiers les fermetures de commerces et de faire cesser les rassemblements. » Alors, pourquoi se priver ? Nous sommes en guerre, nous serine-t-on, mais pas question d’envoyer des forces botter le c… des petites frappes qui se moquent du monde en général, et des lois en particulier ! Je rappelle que l’oubli du bon formulaire par monsieur Dupont coûte, lui, 135 euros. Drôle de guerre ! Drôles de généraux !

Et, pendant ce temps-là, les confinés s’ennuient et, désœuvrés comme un quelconque Griveaux, envahissent les sites pornos. Nos gouvernants s’en émeuvent, non pas pour la morale, mais pour éviter de saturer Internet. Faut-il instaurer une limitation ? L’experte en la matière, Mme Schiappa, prévient : « Là, on va avoir des émeutes. » Une secrétaire d’État anonyme objecte : « Si tu “youpornes” après 22 h 30, ça gêne personne… Juste une question d’organisation. » Enfin des gouvernants compétents qui nous parlent logistique ! Merci, Mesdames !

Et, pendant ce temps-là, les macroniens de l’Élysée font ce qu’ils savent faire de mieux : ils stratosphérisent leur Jupiter. Le journal L’Opinion rapporte que, aux dires des communicants de l’Olympe, le Président, dans ses déplacements, montre une « présence thaumaturge ». Ce mot, un peu compliqué, renvoie au don des rois de France de guérir les écrouelles, sortes de fistules du cou, en touchant les malades. Macron, guérisseur ? Pourquoi pas, et, comme les maladies sexuellement transmissibles ne se refilent pas par Internet, ce ne sera pas la peine de demander à Macron de délaisser les écrouelles pour les gonocoques !

Le mot de la fin revient (involontairement) au très sérieux site d’information Causeur qui, sur la même page, ce matin, pose la question – « YouPorn saturé : les ministres de Macron inquiets » – et, dans le titre d’un autre article, apporte involontairement la réponse : « Et si on fermait les bourses ? »

Yannik Chauvin

Source : http://bvoltaire.fr

Commenter cet article