Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Dégénérescence numérique : bientôt, l’emoji transgenre dans vos smartphones

1 Février 2020, 10:38am

Publié par Thomas Joly

C’est officiel, ils arrivent ! Qui ? Les drapeaux et symboles transgenres, ainsi que les petits moustachus affublés d’un voile de marié(e). Les nouveaux emojis 2020 que vos chers bambins connectés manieront à l’envi viennent d’être dévoilés par le consortium Unicode. Le but de cette association : « Coder toutes les écritures du monde » pour les rendre visuellement similaires. Dans un monde qui tend vers l’indifférenciation, autant uniformiser nos modes d’expression ! Ces nouveaux symboles seront donc bientôt mis à disposition par Google, Apple et Microsoft sur vos smartphones, tablettes, et ordinateurs.

Si l’extrême facilité d’utilisation et le côté ludique de ces pictogrammes ont abouti à la normalisation et l’appauvrissement du langage, l’apparition de nouveaux emojis fait figure de pain bénit pour les minorités agissantes. En effet, il faut savoir que particuliers et entreprises peuvent soumettre à Unicode des idées de symboles. Le consortium les étudiera avant de faire son choix. Et probablement que la LGBT a bien œuvré.

Conquérir les cœurs et les esprits par un long travail d’influence idéologique est le meilleur moyen de changer la société. Connaissez-vous Gramsci ? Cet intellectuel italien marxiste est à l’origine de cette théorie de la domination culturelle : « Concrètement, pour prendre le pouvoir et renverser l’ordre établi, il faut distiller ses idées, faire émerger ses points de vue, susciter l’avènement de nouveaux cadres de référence et réaliser un travail de “termite” pour ronger les bases de la société traditionnelle », explique Xavier Brunschvicg, expert en communication.

Ces petites têtes d’apparence sympathiques ont donc une portée hautement symbolique en ce qu’ils permettent subrepticement de tout banaliser. Les enfants mis devant les écrans dès le plus jeune âge et les adolescents fans de ce langage sont-ils suffisamment armés pour ne pas tout relativiser ? Saint Augustin nous le rappelle : « À force de tout voir, on finit par tout supporter… À force de tout supporter, on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer, on finit par tout accepter… À force de tout accepter, on finit par tout approuver ! »

Iris Bridier

Source : http://bvoltaire.fr

Commenter cet article