Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Panique au Vatican, les catholiques italiens ont plus confiance en Salvini qu’en François

12 Novembre 2019, 07:12am

Publié par Thomas Joly

Un récent sondage a jeté la panique dans les Palais apostoliques : Salvini serait préféré à François ! En matière politique, les Italiens ont plus confiance en Matteo, le charismatique responsable de La Ligue qu’en El Papa argentin, le chouchou des bien-pensants.

La Ligue s’affirme comme le parti le plus voté parmi les catholiques : les pratiquants assidus votent pour elle à 32,7 %, ceux qui vont à la messe de manière fréquente la plébiscitent 38,4 % ou occasionnellement à 35,4 %.

Les formations de la coalition jaune-rouge qui a le soutien du Vatican, le Parti démocrate et le Mouvement 5 Étoiles (M5S) ne peuvent se prévaloir d’un tel taux : les assidus votent pour le PD à 26,9 % et les pratiquants occasionnels à 20 %. Le M5S recueille seulement 14,3 % de votes de la part des catholiques pratiquants et 18,9 % parmi les non-croyants.

Même si critiqué par les évêques italiens, le chapelet de Salvini a eu un franc succès !

Source : http://medias-presse.info

Commenter cet article

philippe NICOLAS 27/11/2019 19:18

Ohla restons zen et évitons de caricaturer ou de polariser .. Ce pape est à l'exemple de Saint François décidé de servir avant tout les nécéssiteux, ceux qui vivent un peu en marge de la société car démunis, incompris ou détruit par quelque 'système' que ce soit .. et cela explique sans doute que contrairement à son prédécesseur, il ne semble pas trop faire de cas de l'église 'institution' avec toute sa rigidité (théologique), ses traditions parfois un peu surréalistes et ses ors baroques et qu'il souhaite dès lors dans la simplicité d'une plus grande proximité avec ceux qui sont réellement défavorisés ou en crise tels que les pauvres, les migrants de pays en guerre ou dont l'économie est en déroute etc. dans le respect du message originel de l'évangile et dans l'esprit de Vativan II être de façon plus pragmatique au service des hommes en souffrance. Certes son approche humanitaire vis-à-vis des migrants peut paraître un peu 'aveugle' et si on ne peut accepter que des milliers de migrants se noient en tentant d'échapper à un destin sinistre dans leur pays d'origine, on ne peut pas non plus ouvrir toutes les frontières européennes car au multiculturalisme béat et sans réciprocité humaniste dans les pays d'origine des migrants, il convient de répondre par une quête d'équilibre interculturel et avant tout par la promotion de l'espoir, la paix et la démocratie, la bonne gouvernance, la création d'emplois dans les pays d'origine des flux migratoires, qui sont parfois en effet intempestifs, voire qui peuvent constituer un séisme déstabilisant pour notre ordre établi, nos us et coutumes .. Or on en est pas encore à supprimer toutes les frontières et toutes les différences entres les hommes .. Il y a encore trop d'intérêts (matériels) contradictoires et des personnes ou systèmes parfois malintentionnés qui font barrage à ces évolutions et ideaux humanistes et puis il convient de respecter la diversité culturelle et civilisationnelle de l'humanité qui constitue sa richesse et cela commence par le respect des pays hôtes, tout autant que le respect des migrants acceptés qu'on doit accompagner sur le chemin de l'intégration.

Jean Marie Daubrege 30/11/2019 11:11

Que de naïveté, que d'aveuglement devant le discours évangélique! Avant d'accorder le bénéfice d'un accueil ainsi supposé demandé par l'évangile pour ces migrants, il conviendrait de définir leurs aspirations réelles. Quand l'afrique "décolonisatrice" débarque chez nous pour palper la galette du "social" sans l'intention de jamais travailler, quand l'islam vient en Occident fort de ces accords félons lui donnant le droit de préserver intégralement sa culture originelle, au détriment exclusif des usages locaux, il est stupide et suicidaire de s'en tenir à des préceptes surannés, pour l'essentiel prononcés par et pour des gens de même bonne volonté. Faut-il vous rappeler qu'il y a maintenant une certaine disparité entre le moyen-orient contemporain de Jésus et celui de nos jours, où une bascule culturelle sensible s'est faite, la même bascule qui pourrait bien nous toucher si trop de naïfs persistent dans les idées de bonnasserie institutionnelle qui leur semblent "évangéliques", et ne sont que coliques démographiques?

Marchand Jacques 12/11/2019 10:35

Ce n'est pas étonnant. Francois (Dit le pape) a été choisi pour la mondialisation et l'anti-Europe comme sa Sainteté Jean-Paul II l'avait été pour abattre le mur de Berlin, à mon avis. D'ailleurs, à ce que l'on dit, le Vatican est, maintenant, bourré de francs-maçons.

Jean Marie Daubrege 30/11/2019 11:23

Vous sombrez là dans le grotesque de l'évangélisme le plus béat! Avant d'accueillir le migrant, il convient de s'assurer du bien-fondé de son aspiration à gagner le territoire français. Et trop souvent, c'est la conquête pour l'islam ou la "contre-colonisation" africaine, bien déterminées à éreinter la France par la natalité et le "social" accordé sans méfiance. Dès lors, le caractère "trop bon/trop con", ainsi qu'on pourrait qualifier un tel esprit chrétien contrevient totalement à la préservation de notre civilisation. Gardez à l'esprit que cette migration est le fait à 95% d'hommes en état de combattre, cela n'éveille-t-il pas un seul soupçon de méfiance? Songez que le risque couru ne serait pas seulement de devoir tendre l'autre joue, comme une actualité fournie aurait du vous le faire comprendre...