Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

« Faire bloc » pour éviter une « guerre civile » : la supercherie républicaine de la Patrie en danger ressortie par Macron

17 Octobre 2019, 06:32am

Publié par Thomas Joly

En évoquant mercredi devant des proches le risque de « guerre civile » après avoir appelé en début de semaine les Français « à faire bloc », Emmanuel Macron tente de renouer avec la pseudo mystique républicaine de la Patrie en danger et avec la doxa gaullienne du rassemblement.

Deux impostures, deux supercheries. Le thème de la Patrie en danger agité par Danton ou Robespierre n'était qu'une mystification destinée à resserrer les rangs révolutionnaires pour mieux asseoir le totalitarisme jacobin, et le rassemblement gaulliste un paradoxe dont usait sans vergogne le fondateur de la Ve République pour faire oublier qu'il était le plus grand diviseur de la Nation.

Faire bloc ? Autour de quoi ? De quels principes quand toutes les valeurs françaises sont mises à bas par cette République nihiliste ? De quels institutions quand la famille se disloque, l'armée se défait, la France se renie, et que tous les piliers de force qui portent une civilisation sont systématiquement sapés ?

Le seul bloc qui doit se constituer est le bloc national. Celui que nous appelons de nos vœux et sans lequel, en effet, la France sombrera à moyen terme dans les abominations d'une guerre sur son propre sol. Une guerre qui ne sera pas « civile » contrairement à ce que croit Macron, mais de conquête étrangère.

Jean-François Touzé - Délégué national du Parti de la France

Commenter cet article

Danièle Monnier 18/10/2019 21:35

Ce sera une guerre ethnique mais aussi civile car un grand nombre de français sont pro-immigration et ne sont pas contre l'islam. Ces misérables se rangeront du côté de l'ennemi.

Union des Fouines 17/10/2019 11:21

Le :mot "civile" est une tromperie, un mensonge, un sophisme une manipulation.

Une guerre civile survient au sein d'une même CIVILisation, hors les gens dont nous parlons implicitement, ne font pas et ne veulent en aucun cas faire partie de NOTRE civilisation.

La preuve en est qu'ils refusent ouvertement de s'assimiler même après 60 ans sur le territoire.
Ce sont eux qui imposent leurs règles allah raiepublique tremblante devant une minorité belliqueuse étrangère.

[C'est bien la peine de financer le pays pour être dans les dix premières puissances militaires du monde, on peut légitimement remettre ne question l'impôt qui finance un service qui n'existe pas. Service publique effectif qui, hors entretient, est pour 50% de son budget est utilisé en Afrique au bénéfice de l'Afriicain depuis 50 ans ! L'union des Fouines dispose du chiffrage complet pour le démontrer ]

Le devoir de la droite, du moins les réseaux politiques qui se disent de droite est de refuser d"'employer le vocabulaire sophiste imposé par ses adversaires, a commencer par le mot CIVILE, je viens de démontrer en deux phrases que ce mot est un mensonge .

CIVIL = Même peuple, même CIVILISATION, même CIVILITÉ, même CIVISME, même sens CIVIQUE, j'invite tout le monde à ré-apprendre la base de la base des racines sémantiques.


Par ailleurs, des siècles d'histoire prouvent que, même après des siècles au sein d'une CIVILISATION, l'Africain est incapable de s'intégrer et s'assimiler.
Ce n'est plus à démontrer, les exemples pleuvent :

Que ce soit aux USA, au Brésil, en Inde, en Australie, en Europe, partout où est arrivé l'Africain il a été incapable de s'assimiler et même de s'intégrer, peu importe le nombre de siècles qui lui ont été donnés.

C'est exactement pareil pour l'Islam, que ce soit en Chine, en Inde, en Amérique, en Europe, en Afrique, l'islam n'a jamais été capable de s'intégrer à ses sociétés d’accueil.
Après des siècles l'islam pose toujours autant de soucis en Inde, en Chine, en Europe de l'est, comme partout où le talmud musulman a débarqué.

On juge un arbre à ses fruits et sur le temps long, il est largement temps de dire posément les vérités énoncées ci-dessus.
(soyons fous et utopistes : prendre les dispositions qui s'imposent)

PERSONNE ne le dit, y compris chez les gros gourous de la dis-si-danse d'état sortie de terre comme un champignon vers 2007.
Un sujet et des parcours passionnants à étudier, absolument ridicule, pathétique ) .