Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Euphoria, la nouvelle série « trans » pour adolescents

23 Octobre 2019, 09:12am

Publié par Thomas Joly

L’idéologie « gender » n’a pas de limites, toutes les déconstructions sont à l’honneur. Après la révolution homosexuelle, voici la révolution transsexuelle, la nouvelle folie « gender » à la mode. Bien entendu enfants et adolescents sont les premières cibles à pervertir par le biais des séries télévisées, très prisées par la jeunesse.

Euphoria est la nouvelle série, violente et pornographique, pour adolescents sur Sky Atlantic. La protagoniste est Rue, jeune fille de 16 ans, droguée, ayant des problèmes psychologiques, qui tombe amoureuse de Jules, un transsexuel qui de garçon est « devenu » fille.

Jules est interprété par le mannequin transsexuel Hunter Schafer qui a déclaré au New York Times : « Je suis en train de déconstruire l’idée de sexe, d’user les privilèges et la visibilité qui me sont concédés comme mannequin pour mettre cette thématique sous les feux des projecteurs. Je ne sais pas si on peut me définir « une » activiste seulement parce que je parle de mon être trans. Même si parfois exister comme trans peut être difficile. Nous sommes en première ligne dans cette révolution qui verra l’identité d’expression avoir le dessus sur les étiquettes qui nous sont assignées à la naissance. L’auto-identification aura la priorité sur la perception. Le sexe tombera définitivement. »

Et pour mener à bien cette révolution anthropologique, on offre aux jeunes les « modèles » que sont la drogue, les troubles mentaux, l’homosexualité et la transsexualité.

Et puis l’on nous parle du mal-être de la jeunesse, et puis l’on s’étonne que tant de jeunes se suicident…

Source : http://medias-presse.info

Commenter cet article

Rraphaël Zacharie de IZARRA 24/10/2019 15:22

Déchéance suprême du gauchisme putride ! Ces corrupteurs de notre jeunesse finiront au bout d'une corde, malheureusement pour eux. Je ne leur souhaite pas (moi je veux leur rédemption, pas leur perte) mais lorsque le peuple se réveillera, je ne donnerai pas cher de leur peau !

Rraphaël Zacharie de IZARRA